SYRAH, 1865, LIMITED EDITION, 2014, ELQUI, VINA SAN PEDRO

Avatar de l’utilisateur
Don Max
Messages : 3404
Inscription : Ven 21 Avr 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

SYRAH, 1865, LIMITED EDITION, 2014, ELQUI, VINA SAN PEDRO

Message par Don Max » Ven 10 Août 2018 21:11

Après les vins de Syrah de Falernia et Mayu, voici une autre Syrah venant de la vallée de Elqui. Contrairement aux deux autres issus de vignobles assez près de la côte, celle-ci vient de l'extrémité est de la vallée, dans les premières hauteurs des Andes. J'achète maintenant peu de vins rouges, seulement une bouteille de temps en temps quand un nouveau vin pique ma curiosité. C'était le cas de celui-ci. J'adore les vins de Syrah de Elqui. Ils ont une typicité particulière en jeunesse alliant une parenté indéniable avec le Rhône nord propre, mais avec un côté un peu exubérant, certains diraient excessif, digne de l'archétype Nouveau Monde. Ceci dit, pour avoir ouvert une Syrah de Falernia du millésime 2007 cette année, je sais que ce débordement aromatique s'assagit avec les années en bouteille. Autre point primordial pour ce vin, c'est son prix de 34.75$. C'est un prix assez commun pour un Crozes-Hermitage, mais c'est deux fois le prix de la Syrah de Falernia et pas mal plus cher que la Syrah de Mayu (21.70$). À noter que ces deux vins, dont il y a eu plusieurs arrivages, sont maintenant totalement écoulés. Pas surprenant tellement leurs RQP étaient favorables. Finalement, tout ça pour dire que je ne m'attend pas à un RQP aussi bon à presque 35$. Comme les deux autres vins mentionnés, celui-ci titre à 14.5% pour un sucre résiduel similaire à 2.9 g/L. À noter que le vin présente un arôme désagréable à l'ouverture (fameuse réduction?), mais que celui-ci disparaît après une vingtaine de minutes d'aération. Un passage d'une heure en carafe et remise en bouteille me semble recommandable.

La robe est d'encre, totalement opaque. Le nez est expressif et présente cette typicité que j'évoquais en introduction, avec des arômes de fruits rouges et noirs, de violette, de poivre noir, de viande fumée, de bois brûlé/vanille, et de chocolat noir. Un nez riche, intense et profond qui donne beaucoup de plaisir par l'heureux mélange d'arômes de qualité qu'il offre et par son aspect extroverti assumé. Le tout se transpose logiquement en bouche avec un vin aux saveurs vives et intenses et un aspect tactile simplement soyeux. Le milieu de bouche permet de confirmer une présence affirmée et un niveau de concentration supérieur, sans lourdeur, et avec toujours ces tanins soyeux qui contribuent à donner de la finesse à l'ensemble. La finale ne dépare rien, au contraire, elle permet de constater la beauté sans gêne de ce vin qui persiste un long moment en bouche.

Superbe jeune vin. Simplement délicieux. Que dire de plus? Démonstratif au niveau des arômes et des saveurs et raffiné au niveau de la texture. Potentiel de garde évident. Il a obtenu 95 points de James Suckling, 93 points de Tim Atkins et 92 points de Decanter. Personnellement il me semble un cran plus concentré que les Falernia et Mayu, mais il me faudrait une dégustation en comparaison directe pour en être sûr. À 34.75$ ça demeure un bon RQP si on veut ce cran d'extra en concentration et cette texture très fine, mais le RQP n'est bien sûr pas exceptionnel comme c'est le cas pour les vins de Falernia et Mayu. Selon mon expérience, 25$ est actuellement la limite pour départager les rouges chiliens entre les vins qu'on pourraient qualifier de réguliers, et le début de la catégorie des vins luxueux. Donc, à 35 $ ce vin joue un peu sur les deux tableaux, il offre encore beaucoup de valeur pour le prix, mais aussi une touche d'extra pour laquelle il faut payer un surplus.



Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités