Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Avatar de l’utilisateur
pango
GO de l'échange de cadeaux de Noël
Messages : 4590
Inscription : Ven 21 Avr 2006 17:59
Localisation : Québec

Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par pango » Jeu 26 Fév 2009 11:50

J'ai ouvert une première bouteille de ce vin et elle s'est avérée bouchonnée. Je n'avais donc d'Autres choix que d'ouvrir une seconde.

Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray
À l'ouverture pas très expressif au nez, avec le temps je perçoit bien du coing, du miel et des agrumes. En bouche, le vin est très bien équilibré, le fruit est pur. Vin droit et fin qui me semble moins tendu que le 2005. Finale minérale persistante.


"Les hommes boivent et ils ne sont pas heureux." Albert Camus (variation)

Avatar de l’utilisateur
ludwig
Messages : 5438
Inscription : Sam 22 Avr 2006 12:32
Localisation : Montréal

Re: Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par ludwig » Jeu 26 Fév 2009 12:56

Salut Pango, selon toi est-ce qu'il est déjà agréable ou on devrait l'attendre quelques années?

Avatar de l’utilisateur
pango
GO de l'échange de cadeaux de Noël
Messages : 4590
Inscription : Ven 21 Avr 2006 17:59
Localisation : Québec

Re: Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par pango » Jeu 26 Fév 2009 13:40

ludwig a écrit :Salut Pango, selon toi est-ce qu'il est déjà agréable ou on devrait l'attendre quelques années?
Il est à mon sens déjà agréable maintenant après un léger passage en carafe. Le vin était plus ouvert en fin de bouteille qu'à l'ouverture.

Il mérite cependant de se reposer en cave. Si tu as plusieurs bouteilles, go for it!
"Les hommes boivent et ils ne sont pas heureux." Albert Camus (variation)

TheMaster
Messages : 40
Inscription : Lun 15 Déc 2008 21:40

Re: Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par TheMaster » Jeu 26 Fév 2009 14:15

Excellent vin effectivement! Il gagnera surement à passer du temps en cave et a merveilleusement accompagné une fondue à l'émmentale et au gruyère!
TheMaster

Avatar de l’utilisateur
Le cave à vins
Messages : 2890
Inscription : Mar 12 Juin 2007 17:38
Localisation : Montréal

Re: Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par Le cave à vins » Mar 03 Juil 2018 12:03

Un de mes premiers achats de vin pour la garde a été un trio du Vouvray Le Haut-Lieu sec 2006 de Huet. J’ai bu la dernière des trois bouteilles la fin de semaine dernière. Disons qu’il était temps… En versant le premier verre, les reflets cuivrés de la robe annonçaient déjà une oxydation, qui s’est par la suite confirmée au nez, puis en bouche, mais dans une moindre mesure. Heureusement, cette oxydation n’avait pas encore masqué totalement les autres caractéristiques du vin. On y reconnaissait encore le cépage, par des arômes de pommes mûres et de miel. En sec, le chenin n’est pas le cépage qui résiste le mieux au temps. Pourtant, mon expérience avec le vins de Huet jusqu’à maintenant a été plutôt bonne à ce niveau. Disons qu’on est un peu à l’opposé des vins de Nicolas Joly à ce chapitre. Bref, j’ai tout de même eu du plaisir avec cette bouteille, mais j’ai eu droit à un vin différent de ce à quoi je m’attendais.
Nul n'est censé ignorer la Loire! Glougueule.fr

Kosmik
Messages : 1071
Inscription : Sam 10 Mars 2007 9:09
Localisation : Québec (Qc)

Re: Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par Kosmik » Ven 06 Juil 2018 12:23

Le cave à vins a écrit :
Mar 03 Juil 2018 12:03
Un de mes premiers achats de vin pour la garde a été un trio du Vouvray Le Haut-Lieu sec 2006 de Huet. J’ai bu la dernière des trois bouteilles la fin de semaine dernière. Disons qu’il était temps… En versant le premier verre, les reflets cuivrés de la robe annonçaient déjà une oxydation, qui s’est par la suite confirmée au nez, puis en bouche, mais dans une moindre mesure. Heureusement, cette oxydation n’avait pas encore masqué totalement les autres caractéristiques du vin. On y reconnaissait encore le cépage, par des arômes de pommes mûres et de miel. En sec, le chenin n’est pas le cépage qui résiste le mieux au temps. Pourtant, mon expérience avec le vins de Huet jusqu’à maintenant a été plutôt bonne à ce niveau. Disons qu’on est un peu à l’opposé des vins de Nicolas Joly à ce chapitre. Bref, j’ai tout de même eu du plaisir avec cette bouteille, mais j’ai eu droit à un vin différent de ce à quoi je m’attendais.
Merci pour le C-R, LCAV. En restait une ici aussi et ce fut le déclencheur pour l'écluser. Observations similaires aux tiennent. Il était grand temps. Beaucoup de plaisir malgré tout, meilleur au jour 2, mais il est en pente descendante.

K :Bonjour:

Avatar de l’utilisateur
winegeek
Messages : 198
Inscription : Mer 01 Juin 2011 16:10
Localisation : Montréal

Re: Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par winegeek » Ven 06 Juil 2018 15:33

J'ai ouvert un 2009 récemment qui était en grande forme ! Début d'une légère oxidation, mais sinon j'ai trouvé qu'il avait gagner en complexité. Je m'étais dit que la dernière allait tenir facilement la route un autre 5 ans.
Winegeek

BenAfnam
Messages : 501
Inscription : Dim 21 Nov 2010 11:24
Localisation : Saint-Jean-sur-Richelieu

Re: Huet Haut-Lieu sec 2006, Vouvray

Message par BenAfnam » Mar 10 Juil 2018 0:02

Kosmik a écrit :
Ven 06 Juil 2018 12:23
Le cave à vins a écrit :
Mar 03 Juil 2018 12:03
Un de mes premiers achats de vin pour la garde a été un trio du Vouvray Le Haut-Lieu sec 2006 de Huet. J’ai bu la dernière des trois bouteilles la fin de semaine dernière. Disons qu’il était temps… En versant le premier verre, les reflets cuivrés de la robe annonçaient déjà une oxydation, qui s’est par la suite confirmée au nez, puis en bouche, mais dans une moindre mesure. Heureusement, cette oxydation n’avait pas encore masqué totalement les autres caractéristiques du vin. On y reconnaissait encore le cépage, par des arômes de pommes mûres et de miel. En sec, le chenin n’est pas le cépage qui résiste le mieux au temps. Pourtant, mon expérience avec le vins de Huet jusqu’à maintenant a été plutôt bonne à ce niveau. Disons qu’on est un peu à l’opposé des vins de Nicolas Joly à ce chapitre. Bref, j’ai tout de même eu du plaisir avec cette bouteille, mais j’ai eu droit à un vin différent de ce à quoi je m’attendais.
Merci pour le C-R, LCAV. En restait une ici aussi et ce fut le déclencheur pour l'écluser. Observations similaires aux tiennent. Il était grand temps. Beaucoup de plaisir malgré tout, meilleur au jour 2, mais il est en pente descendante.

K :Bonjour:
Vous êtes parvenus à semer un doute dans mon esprit! J'ai donc ouvert ma dernière bouteille du millésime 2005 et mes observations rejoignent assez bien vos commentaires. L'oxydation est à peine marquée mais la pente descendante est devant lui. Pommes blettes, miel et pivoine blanche caractérisent le nez. En bouche, une très légère oxydation persiste après à la bordelaise pendant environ 2 heures mais une certaine lourdeur - le mielleux (?) - s'affiche. Étrange, un reste d'acidité lui donne une vigueur appréciée.
"Jamais vin ne vint en vain!"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités