Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Vous pouvez faire ajouter la vôtre!
Avatar de l’utilisateur
Astérias
Messages : 220
Inscription : Ven 28 Nov 2014 12:47
Localisation : Bordeaux RD

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Astérias » Mer 25 Fév 2015 16:55

Sur des vins jeunes, soit on ouvre les vins 24 heures à l'avance et on épaule sérieusement, si on ne l'a pas fait, il vaut mieux mettre en carafe, en ayant goûté le vin à l'ouverture pour déterminer le temps du carafage.



Avatar de l’utilisateur
Bourgogre
Messages : 1502
Inscription : Dim 25 Août 2013 11:24
Nom usager CellarTracker : Bourgogre
Localisation : québec

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Bourgogre » Mer 25 Fév 2015 17:16

Épatant les beaux CR qu'il y a là-dedans....!

Vous goutez des belles affaaaiiiires... chez-vous .... :!:

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Jeu 26 Fév 2015 16:49

Merci Bourgogre!

On essaie de se rencontrer une fois par mois, donc j'accumule les idées de dégustation et les bouteilles... Je veux élargir nos horizons un peu tout en s'amusant à développer nos aptitudes, mais les choix sont souvent teintés de mes couleurs préférées (oui, mea culpa: la Bourgogne!).

:Impressionné: :) :D

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Dim 15 Mars 2015 16:21

Vendredi dernier:

Chenin blanc de la Loire

Image

(tous les fins ont été ouverts une heure avant, non carafés, sauf le Montlouis ouvert la veille et laissé en bouteille après avoir goûté un verre, et le Savennières qui a été ouvert 2 jours avant presque tout bu).

Domaine de la Taille aux Loups 2012, Montlouis-sur-Loire, Clos de Mosny monopole

-Un vin minéral, avec une acidité dérangeante à l'ouverture (il est jeune) qui se dissipe le lendemain et lorsque le vin se réchauffe.  Des arômes de pommes jaunes.  Bien mais sera meilleur dans quelques années.
-Notre note: 86 (#1 ou 2 des vins secs)

Marc Brédif Vouvray 2012

-Un vin de fruits jaunes, avec peu d’acidité, notes de miel mais pas de sucrosité.  Pas pour la garde à mon avis mais très bien maintenant.
-Notre note: 85

Domaine des Baumard, Savennières, Clos du Papillon 2009  (Courrier vinicole Odyssée)

-Bouteille ouverte 2 jours avant; pas convaincue qu’il est bon.  Le jour de la dégustation, il est oxydé.  Mea culpa: je reviendrai sur ce vin lorsque j'ouvrirai une prochaine bouteille.

Domaine Guiberteau Saumur Brézé 2011

-Nez d’élevage en fût je crois.  La bouche est aussi masquée par le bois.  N’a pas plu le 1er soir.  Le lendemain, le bois est beaucoup mieux intégré, l’acidité plus discrète.  Je ne suis toutefois pas convaincue mais il est jeune.
-Notre note: 82

Domaine du Clos Naudin (Philippe Foreau), Demi-sec 2009

-35 g/l de sucre résiduel (habituellement 15-20 g/l, mais ça dépend du climat du millésime - 2009 était un millésime solaire)
-Arômes de pommes et de poires confites, belle onctuosité, un bel équilibre entre le sucre et l’acidité.  Très bon avec le cheddar fort mais surtout avec le bloc de foie gras.  Une belle longueur.  Excellent rapport qualité-prix.
-Notre note: 89

Domaine du Clos Naudin (Philippe Foreau), Moelleux 2011

-69 g/l de sucre résiduel
-Un vin d’abricots confits et de miel, avec une touche d’épices.  Très rond, onctueux.  Pour l’instant me semble peu complexe mais c’est très tôt pour porter un jugement sur un vin de longue garde.  Nous avons préféré le demi-sec (mais millésime de 2 ans plus vieux pour le demi-sec).  À racheter mais à oublier en cave plusieurs années.  Ma première expérience avec un chenin moelleux toutefois donc je ne peux pas comparer à d’autres millésimes du même genre de vin.
-Notre note: 87

Cette dégustation m'a intriguée et je suis donc allée lire davantage sur le chenin et ses différentes déclinaisons.  Encore une fois, plus j'en apprends et plus j'ai l'impression qu'il y en a encore plus à apprendre...   :?

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Sam 28 Mars 2015 8:50

Espagne (et tapas)

Image

Telmo Rodriguez Rueda El Transistor 2011 non carafé
Verdejo 100% (Castille et Léon)
Un vin frais, désaltérant, toutefois simple (très peu d'arômes, un nez quasi absent), minéral mais non acide. Se boit très bien même mais un peu cher pour un "vin de soif" = 84

Lusco de Mino Albarino Rias Baixas Pazo Pinero 2010 carafé 2h
Albarino 100% (Rias Baixas - Galice)
Arômes d'ananas mûrs, et de poires; acidité faible = 80 (les notes exotiques ont moins plu)

Celler Vall Llach Priorat Idus 2008 épaulé la veille, carafé 2h
Assemblage de grenache (Priorat - Catalogne)
Arômes de fruits rouges murs, de sucre brûlé; 14,5% d’alcool = 80, a moins plu (le dernier des rouges)

Bodegas Los Astrales Ribera del Duero Astrales 2009 épaulé la veille, carafé 2h
Tempranillo 100% (Ribera del Duero)
Arômes de fruits rouges mais de belles notes de cuir et de café malgré la jeunesse du vin; texture souple avec des tannins encore présents mais pas astringents = 87

Vinas del Cenit Tempranillo Cenit 2010 carafé 6h
Tempranillo 100% (Vino de la Tierra de Zamora - Castille et Léon)
Arômes de fruits rouges mûrs mais très concentré malgré le carafage; une discrète pointe caramélisée qui dérange un peu; beaucoup trop jeune mais a du potentiel.  Essayer de le carafer 24-36h d’avance la prochaine fois?
Notre note: 85 maintenant, mais se bonifiera certainement avec la garde

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Sam 09 Mai 2015 10:41

Découverte de vins du Jura et de rouges de la Loire

Image

Domaine Julien Labet, Côtes du Jura, Fleurs 2012
(Chardonnay)
Initialement servi trop chaud à l’ouverture donc lourd avec des arômes de fruits jaunes mûrs et une note de pétrole.  Trop d’alcool et peu apprécié.
S’améliore nettement avec un passage d’une heure en carafe et un peu de fraîcheur.  On se trouve à ce moment sur les fruits blancs mûrs et des notes d’élevage (pain grillé, touche de vanille). Bouche grasse, minéralité légère, finale courte sur la muscade.  Un beau chardonnay hors Bourgogne qui m’est plus agréable que plusieurs américains plus chers.

Domaine Macle Côtes du Jura 2008
(Chardonnay 85%, Savagnin 15%)
Élevage oxydatif, vieilli 3 ans en pièces.
Ouvert le midi. Le nez est très expressif sur les noix avec une pointe du cari.  En bouche, la noix domine les flaveurs florales et fruitées (nectarine), avec une touche de beurre.  La texture est grasse sans lourdeur, la minéralité est présente mais légère, la longueur est exceptionnelle.  On reste toutefois avec la noix et même une pointe âcre.  Je suis sûre que c’est un très beau vin en son genre, ce pourquoi nous étions heureux de le déguster, mais ce style n’a pas plu au groupe.

Daniel Dugois Arbois Grevillière 2011
(Trousseau)
Un nez discret mais une bouche ronde et gourmande, sur les arômes de fruits rouges (cerises acidulées) et une finale épicée avec une pointe de cardamome.  Une belle découverte pour nous.

Domaine Philippe Gilbert Menetou-Salon 2011
(Pinot noir)
Beaucoup d’alcool au nez, le fruit se révèle avec l’aération.  Arômes fermiers…  Le fruit rond évolue vers le sirop pour le rhume aux cerises…  Pas pour moi.  Je vais essayer un Sancerre une prochaine fois.

Domaine Guiberteau Saumur Les Arboises 2011
(Cabernet franc)
Un vin monosaveur sur le poivron vert. La texture est agréable, la minéralité légère à modérée, mais c’est du poivron « all the way »…

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Mar 26 Mai 2015 20:26

Un des week-ends récents, une belle dégustation variée pour accompagner le menu gastronomique:

Domaine Dujac Clos St-Denis 1972 bu seul
Très intéressant mais on l’aurait adoré il y a 15 ou 20 ans.  On est maintenant sur les arômes oxydés (tomates, sauce tabasco).  Il persiste une discrète charpente en arrière-scène, mais pas dans notre registre.

Domaine Rossignol-Trapet Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2011
Initiialement très réduit (ouvert et servi sans carafe)
Se dégêne un peu, libérant des arômes de fruits compotés sur une trame de caramel.  Mon 2e vin de ce producteur: est-ce que l’élevage prononcé est sa signature?
Je crois qu’il aurait bénéficié d’une aération plus longue, à défaut d’une garde de 1-2 ans.  En ce moment = 87 mais place à l’amélioration.  Possible bouteille défectueuse aussi…

Ensuite, thème "Bordeaux blanc décomposé (donc un vin 100% Sauvignon blanc, un assemblage où le Sauvignon est majoritaire, un assemblage où le Sémillon est majoritaire):

(pour accompagner la lasagne de saumon fumé, chèvre à l'aneth, guacamole au cari)

Sancerre Alphonse Mellot La Moussière 2013 (100% Sauvignon blanc)
Vif et frais, un Sancerre typé à mon avis, sur les agrumes et les fleurs blanches, qui perd de cette jeunesse époustouflante avec la chaleur et l’aération 24 heures (donc meilleur le 1er soir).  Superbe avec la lasagne de saumon.  Note = 88

Pessac-Léognan Château Brown 2008  (70% Sauvignon blanc, 30% Sémillon)
Quel beau vin: arômes de fruits jaunes avec une pointe herbacée; en bouche, c’est riche, gras mais pas lourd, équilibré, légèrement boisé; une très belle longueur.  Très bon avec le foie gras qui suivra.  Note = 90

Bergerac Sec Château Tour des Gendres Cuvée des Conti 2013 (70% Sémillon, 20% Sauvignon blanc, 10% Muscadelle)
Un vin clair, frais et minéral.  Le nez est plus impressionnant que la bouche avec ses arômes de nectarines blanches et de fleurs, puis en arrière-plan des épices (muscade) et un peu de miel.  En bouche, les flaveurs sont légèrement masquées par une astringence un peu déroutante, mais qui se fait plus discrète en accompagnement du plat.
24 heures plus tard, la minéralité se fait plus discrète et le parfum n’en est que décuplé.  Note = 87

Un blanc différent pour accompagner le foie gras poêlé et le thon rouge saisi sur lit de roquettes vinaigrette à la poire:

Domaine Zind-Humbrecht Gewurztraminer Heimbourg 2011
Au nez, on est sûr du cépage: typique avec les fruits jaunes confits et les litchis.  Riche, gras mais un bel équilibre sucre-acidité (les deux se fondant l’un dans l’autre), sur les épices chaudes typiques du cépage.  Note = 91

Puis pour accompagner les petits burgers d'agneau à l'aïoli:

Madiran Château Montus Cuvée prestige 1996 (100% Tannat)
Vin rectiligne, le nez étant en harmonie avec la bouche, sur les fruits rouges mûrs et une pointe de verdure, un peu d’élevage et un peu de tannins.
Très intéressant avec la nourriture, plus banal seul.  À réessayer avec un cassoulet.  Note = 87

Bandol Château Pibarnon 1998 (90% Mourvèdre, 10% Grenache)
Nez sur les olives, les figues mais avec un fond d’arômes fermiers (arômes habituels avec le Mourvèdre vieux peu importe l’âge VS présence de Bretts?).  Un vin encore solide, avec des tannins semi-fondus, sur les fruits foncés mais surtout le cuir et la terre.  Une longueur modérée.  Note = 89

Finalement, sur les fromages variés, incluant un Stilton:

Joh. Jos. Prüm Graacher Himmelreich Riesling Eiswein 1998 (100% Riesling)
Un registre inconnu de nous, sur les noix et amandes, les pêches confites, la compote de pommes jaunes.  Une complexité incroyable.  Un vin très aromatique, avec une texture de velours.  Une longueur très grande.  Note = 93

Un exercice très intéressant avec des cépages et appellations qui étaient moins connus de nous.  Une autre belle soirée en bonne compagnie!

Avatar de l’utilisateur
phil the agony
Messages : 1782
Inscription : Mar 01 Nov 2011 16:33
Nom usager CellarTracker : phil the agony
Localisation : montreal

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par phil the agony » Mar 26 Mai 2015 21:35

Phanie a écrit :Un des week-ends récents, une belle dégustation variée pour accompagner le menu gastronomique:

Domaine Dujac Clos St-Denis 1972 bu seul
Très intéressant mais on l’aurait adoré il y a 15 ou 20 ans.  On est maintenant sur les arômes oxydés (tomates, sauce tabasco).  Il persiste une discrète charpente en arrière-scène, mais pas dans notre registre.

Domaine Rossignol-Trapet Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2011
Initiialement très réduit (ouvert et servi sans carafe)
Se dégêne un peu, libérant des arômes de fruits compotés sur une trame de caramel.  Mon 2e vin de ce producteur: est-ce que l’élevage prononcé est sa signature?
Je crois qu’il aurait bénéficié d’une aération plus longue, à défaut d’une garde de 1-2 ans.  En ce moment = 87 mais place à l’amélioration.  Possible bouteille défectueuse aussi…

Ensuite, thème "Bordeaux blanc décomposé (donc un vin 100% Sauvignon blanc, un assemblage où le Sauvignon est majoritaire, un assemblage où le Sémillon est majoritaire):

(pour accompagner la lasagne de saumon fumé, chèvre à l'aneth, guacamole au cari)

Sancerre Alphonse Mellot La Moussière 2013 (100% Sauvignon blanc)
Vif et frais, un Sancerre typé à mon avis, sur les agrumes et les fleurs blanches, qui perd de cette jeunesse époustouflante avec la chaleur et l’aération 24 heures (donc meilleur le 1er soir).  Superbe avec la lasagne de saumon.  Note = 88

Pessac-Léognan Château Brown 2008  (70% Sauvignon blanc, 30% Sémillon)
Quel beau vin: arômes de fruits jaunes avec une pointe herbacée; en bouche, c’est riche, gras mais pas lourd, équilibré, légèrement boisé; une très belle longueur.  Très bon avec le foie gras qui suivra.  Note = 90

Bergerac Sec Château Tour des Gendres Cuvée des Conti 2013 (70% Sémillon, 20% Sauvignon blanc, 10% Muscadelle)
Un vin clair, frais et minéral.  Le nez est plus impressionnant que la bouche avec ses arômes de nectarines blanches et de fleurs, puis en arrière-plan des épices (muscade) et un peu de miel.  En bouche, les flaveurs sont légèrement masquées par une astringence un peu déroutante, mais qui se fait plus discrète en accompagnement du plat.
24 heures plus tard, la minéralité se fait plus discrète et le parfum n’en est que décuplé.  Note = 87

Un blanc différent pour accompagner le foie gras poêlé et le thon rouge saisi sur lit de roquettes vinaigrette à la poire:

Domaine Zind-Humbrecht Gewurztraminer Heimbourg 2011
Au nez, on est sûr du cépage: typique avec les fruits jaunes confits et les litchis.  Riche, gras mais un bel équilibre sucre-acidité (les deux se fondant l’un dans l’autre), sur les épices chaudes typiques du cépage.  Note = 91

Puis pour accompagner les petits burgers d'agneau à l'aïoli:

Madiran Château Montus Cuvée prestige 1996 (100% Tannat)
Vin rectiligne, le nez étant en harmonie avec la bouche, sur les fruits rouges mûrs et une pointe de verdure, un peu d’élevage et un peu de tannins.
Très intéressant avec la nourriture, plus banal seul.  À réessayer avec un cassoulet.  Note = 87

Bandol Château Pibarnon 1998 (90% Mourvèdre, 10% Grenache)
Nez sur les olives, les figues mais avec un fond d’arômes fermiers (arômes habituels avec le Mourvèdre vieux peu importe l’âge VS présence de Bretts?).  Un vin encore solide, avec des tannins semi-fondus, sur les fruits foncés mais surtout le cuir et la terre.  Une longueur modérée.  Note = 89

Finalement, sur les fromages variés, incluant un Stilton:

Joh. Jos. Prüm Graacher Himmelreich Riesling Eiswein 1998 (100% Riesling)
Un registre inconnu de nous, sur les noix et amandes, les pêches confites, la compote de pommes jaunes.  Une complexité incroyable.  Un vin très aromatique, avec une texture de velours.  Une longueur très grande.  Note = 93

Un exercice très intéressant avec des cépages et appellations qui étaient moins connus de nous.  Une autre belle soirée en bonne compagnie!
Merci Stef pour les notes !!!
Je bois pour oublier que je suis un ivrogne. (Alphonse ALLAIS)

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Dim 07 Juin 2015 22:10

Une belle dégustation en bonne compagnie.

Les blancs pour accompagner des asperges sauce crème et lardons:

Image

Samuel Billaud Chablis 1er cru Mont-de-Milieu 2013
Ouvert 3 heures avant, non épaulé, non carafé.
Ce vin nous a paru très délicat et discret.  Selon mes lectures, il est donc probablement en phase de réduction car devrait être beaucoup plus expressif.  le premier nez est absent.  Au 2e nez apparaissent des notes florales et d’abricots, mais ça demeure timide.  Les mêmes arômes s’expriment en bouche, mais encore ici on s’attendait à un peu plus d’expressivité.  La minéralité est modérée puis la longueur assez courte. Celui qui aurait le plus bénéficié d’un court séjour en carafe.  86

Domaine Pinson Chablis 1er cru Mont-de-Milieu 2011
Ouvert 3 heures avant, non épaulé, non carafé.
Au premier nez, on se retrouve sur des notes d’élevage modérément prononcées.  Le 2e nez révèle une trame très fruitée principalement sur les pêches jaunes.  En bouche, l’alcool est d’entrée de jeu assez dominant puis s’assagit avec davantage d’aération.  Les arômes fruités s’expriment sur une minéralité légère, puis se terminent sur une longueur modérée.  L’élevage demeure, ce qui plaît un peu moins. 86

Jean-Paul et Benoît Droin Chablis 1er cru Mont-de-Milieu 2013
Ouvert 3 heures avant, non épaulé, non carafé.
Les fruits exotiques (litchis) et une pointe épicée surprennent au premier nez mais le rendent très intéressant, et même intriguant pour nos dégustateurs à l’aveugle.  Par la suite, le second nez révèle des arômes de poires et de pêches mûres.  La bouche est grasse, satinée, harmonieuse.  La minéralité s’y fond bien et le tout se termine sur une longueur impressionnante.  91

Puis les rouges pour accompagner un poulet shish taouk, légumes au vinaigre balsamique et chèvre:

Image

Pierre Gaillard Côte-Rôtie 2012
100% Syrah
Carafé 90 minutes puis remis en bouteille et bu 4 heures après l’ouverture
Une bouffée d’alcool au 1er nez qui se dissipe, puis des arômes de fruits rouges avec une pointe de caramel qui laisse place à un parfum de cigare.  En bouche, c’est rond et velouté, surtout sur le fruit avec une minéralité légère à modérée, et une longueur plutôt légère.  Un vin qui me rappelle un peu certains vins de la Côte ouest américaine, mais avec une belle fraîcheur. 90

E Guigal Côte-Rôtie Brune & Blonde 2009
96% Syrah, 4% Viognier
Ouvert 4 heures avant mais non épaulé, non carafé.
Le nez est sur les épices et le poivre.  Les fruits demeurent en arrière-plan tout au long de la dégustation.  Un vin rond mais équilibré où la minéralité légère accompagne le fruit.  La longueur est modérée, puis on découvre des arômes végétaux en fin de bouche. 90

Stéphane Montez/Domaine de Monteillet Fortis 2011
93% Syrah, 7% Viognier
Carafé 90 minutes puis remis en bouteille et bu 4 heures après l’ouverture
L’odorat est sur les arômes de champignons puis les fruits rouges, le poivre et la fleur d’oranger.  En bouche, ce vin est rectiligne, avec une minéralité modérée, une amertume finale légère et une longueur modérée.  Nettement plus intéressant avec la nourriture que seul. 82

Les Vins de Vienne Sotanum 2010
100% Syrah
Carafé 90 minutes puis remis en bouteille et bu 4 heures après l’ouverture
Le nez est complexe, sur les champignons et les fleurs (violettes).  Le nez le plus expressif de cette vague.  En bouche, c’est complexe mais difficile à cerner: l’alcool et les tannins modérés camouflent le fruit, les notes caramélisées se pointent.  La longueur est modérée mais comme le Montez, a nettement mieux paru avec le repas. 84

L'offrande des hôtes:
Château Beauregard Pomerol 2009
70% Merlot, 30% Cabernet franc
Un fruit éclatant, des tannins semi-fondus malgré sa jeunesse donc aucune astringence.  Non noté car fin de dégustation mais très bien.

Avatar de l’utilisateur
Vive le vin
Messages : 2369
Inscription : Mer 30 Avr 2014 11:59
Nom usager CellarTracker : Vive le vin
Localisation : Hudson

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Vive le vin » Dim 07 Juin 2015 22:36

Belle dégustation!

Merci du partage :Bonjour:
Bonne cuisine et bon vin , c'est le paradis sur terre .

Henri IV

Avatar de l’utilisateur
Bourgogre
Messages : 1502
Inscription : Dim 25 Août 2013 11:24
Nom usager CellarTracker : Bourgogre
Localisation : québec

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Bourgogre » Lun 08 Juin 2015 21:02

:!: :Bonjour:

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Mar 07 Juil 2015 22:33

Une dégustation d'aligotés bourguignons:

Domaine Henri Naudin-Ferrand 2012
Des arômes de fruits jaunes (abricots et pêches) avec une touche vanillée; minéralité modérée.

Domaine de Chevalier 2011
L’élevage en fût est à l’avant-plan, mais s’atténue légèrement dans le verre et on distingue le fruit derrière; rond, avec très peu de minéralité.

Domaine Taupenot-Merme 2011
L’élevage est ici omniprésent et bloque l’accès au fruit pour l’instant; minéralité légère.

Domaine Buisson-Charles 2011
Bel équilibre entre le fruit et l’élevage; minéralité légère-modérée; pointe lactée en finale.

A et P de Vilaine Bouzeron 2012
Aligoté doré (moindre rendement que l’Aligoté vert, développe plus d’arômes)
Très différent des autres: le nez est plus expressif, sur les fruits exotiques et un peu d’épices douces, mais la bouche est décevante car quasi effacée puis ça coupe (cette impression s’installe définitivement après 30 minutes d’ouverture).

Un bonus en rouge:

Domaine Alain Gras Auxey-Duresses 2013
À l’ouverture, j’avoue que je suis déçue: l’élevage est agressant (caramel).
Le lendemain, l’élevage s’est atténué mais ça demeure, disons, ordinaire.
Le surlendemain: là on parle!  Le nez reste légèrement sur le caramel mais la bouche est maintenant ronde, agréable, avec des tannins modérés, sur le fruit rouge, un peu de verdure et seulement une pointe d’élevage en fin de bouche.
Donc un beau vin à découvrir mais définitivement à carafer quelques heures à mon avis (ici, replacé le bouchon de liège et replacé au frigo) et surtout ne pas se laisser berner par le caractère du vin à l'ouverture.

Avatar de l’utilisateur
Avicenne
Messages : 1421
Inscription : Dim 30 Mars 2014 17:53
Nom usager CellarTracker : Avicenne
Localisation : Montréal, Rosemont

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Avicenne » Mer 08 Juil 2015 22:23

Phanie a écrit :Une dégustation d'aligotés bourguignons:

Domaine Henri Naudin-Ferrand 2012
Des arômes de fruits jaunes (abricots et pêches) avec une touche vanillée; minéralité modérée.

Domaine de Chevalier 2011
L’élevage en fût est à l’avant-plan, mais s’atténue légèrement dans le verre et on distingue le fruit derrière; rond, avec très peu de minéralité.

Domaine Taupenot-Merme 2011
L’élevage est ici omniprésent et bloque l’accès au fruit pour l’instant; minéralité légère.

Domaine Buisson-Charles 2011
Bel équilibre entre le fruit et l’élevage; minéralité légère-modérée; pointe lactée en finale.

A et P de Vilaine Bouzeron 2012
Aligoté doré (moindre rendement que l’Aligoté vert, développe plus d’arômes)
Très différent des autres: le nez est plus expressif, sur les fruits exotiques et un peu d’épices douces, mais la bouche est décevante car quasi effacée puis ça coupe (cette impression s’installe définitivement après 30 minutes d’ouverture).

Un bonus en rouge:

Domaine Alain Gras Auxey-Duresses 2013
À l’ouverture, j’avoue que je suis déçue: l’élevage est agressant (caramel).
Le lendemain, l’élevage s’est atténué mais ça demeure, disons, ordinaire.
Le surlendemain: là on parle!  Le nez reste légèrement sur le caramel mais la bouche est maintenant ronde, agréable, avec des tannins modérés, sur le fruit rouge, un peu de verdure et seulement une pointe d’élevage en fin de bouche.
Donc un beau vin à découvrir mais définitivement à carafer quelques heures à mon avis (ici, replacé le bouchon de liège et replacé au frigo) et surtout ne pas se laisser berner par le caractère du vin à l'ouverture.
Intéressant!
J'ai bien aimé le AP Vilaine bouzeron en 2011 et effectivement trouvé le 2012 très pâle.

Parmi ceux-ci, lequel avez-vous le plus apprécié?
J'ai une amie qui apprécie bcp des Aligoté. Perso je les trouve souvent acides, mais les votres donnent l'eau a la bouche et semblent plus ronds.
Le premier verre de vin est bon pour la santé, les autres le sont pour le moral.

"Le vin est le breuvage le plus sain et le plus hygiénique qui soit."
Louis Pasteur

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Jeu 09 Juil 2015 8:49

Avicenne a écrit :
Phanie a écrit :Une dégustation d'aligotés bourguignons:

Domaine Henri Naudin-Ferrand 2012
Des arômes de fruits jaunes (abricots et pêches) avec une touche vanillée; minéralité modérée.

Domaine de Chevalier 2011
L’élevage en fût est à l’avant-plan, mais s’atténue légèrement dans le verre et on distingue le fruit derrière; rond, avec très peu de minéralité.

Domaine Taupenot-Merme 2011
L’élevage est ici omniprésent et bloque l’accès au fruit pour l’instant; minéralité légère.

Domaine Buisson-Charles 2011
Bel équilibre entre le fruit et l’élevage; minéralité légère-modérée; pointe lactée en finale.

A et P de Vilaine Bouzeron 2012
Aligoté doré (moindre rendement que l’Aligoté vert, développe plus d’arômes)
Très différent des autres: le nez est plus expressif, sur les fruits exotiques et un peu d’épices douces, mais la bouche est décevante car quasi effacée puis ça coupe (cette impression s’installe définitivement après 30 minutes d’ouverture).

Un bonus en rouge:

Domaine Alain Gras Auxey-Duresses 2013
À l’ouverture, j’avoue que je suis déçue: l’élevage est agressant (caramel).
Le lendemain, l’élevage s’est atténué mais ça demeure, disons, ordinaire.
Le surlendemain: là on parle!  Le nez reste légèrement sur le caramel mais la bouche est maintenant ronde, agréable, avec des tannins modérés, sur le fruit rouge, un peu de verdure et seulement une pointe d’élevage en fin de bouche.
Donc un beau vin à découvrir mais définitivement à carafer quelques heures à mon avis (ici, replacé le bouchon de liège et replacé au frigo) et surtout ne pas se laisser berner par le caractère du vin à l'ouverture.
Intéressant!
J'ai bien aimé le AP Vilaine bouzeron en 2011 et effectivement trouvé le 2012 très pâle.

Parmi ceux-ci, lequel avez-vous le plus apprécié?
J'ai une amie qui apprécie bcp des Aligoté. Perso je les trouve souvent acides, mais les votres donnent l'eau a la bouche et semblent plus ronds.
Nous étions 3.
J'ai préféré à l'ouverture le Naudin-Ferrand, puis le Buisson-Charles.
Les 2 autres ont préféré le Chevalier (trop boisé pour moi) puis le Buisson-Charles.

Correction: ni le Taupenot-Merme, ni le Buisson-Charles n'ont été élevés en fût (100% inox). Le Buisson-Charles est élevé en bois (fûts ayant servi au Meursault auparavant) depuis 2012.

Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 792
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Re: Club de dégustation d'Abitibi-Ouest

Message par Phanie » Jeu 20 Août 2015 21:15

Chambolle-Musigny village

Image

Domaine Michel Gros, Chambolle Musigny 2011

Au premier nez, on note un peu de soufre et une pointe de porto, le tout s’étant presqu’estompé le lendemain.  La minéralité est élevée.  En bouche, les arômes de fruits croquants développent le 2e jour un style un peu « bonbon » qui rappelle les bons pinots californiens.  En fin de bouche, il y a un peu de parfum d’encens le 1er jour, et plus floral le lendemain.  La finale est d’une longueur modérée, et certainement le plus long de la dégustation.

Domaine de la Pousse d’Or, Chambolle Musigny 2011

Au nez et en bouche, ce vin est très parfumé.  Sa texture est soyeuse et homogène, un peu plus longiligne et léger que les 2 autres.  La finale est courte, c’est très bon mais un peu mince (surtout considérant que c’est le plus cher des 3…).  Le lendemain, il a développé une touche végétale donc me semblait meilleur le 1er soir.

Domaine Bruno Clair, Chambolle Musigny « Les Véroilles » 2011

Un vin qui met le fruit au 1er plan (framboise et cassis) mais sans côté bonbon.  Il est peu minéral mais plus équilibré, plus rond et plus complexe que les 2 autres.  La finale poivrée est d’une longueur légère.  Il s’est avéré aussi bon le lendemain.  Le meilleur des 3 le 1er soir.  Ex aequo avec le Michel Gros le lendemain.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité