Visite au Domaine Bruno Clair

Partagez vos compte-rendus de voyages, demandez des conseils sur les endroits à visiter, les produits à acheter, etc.
Avatar de l’utilisateur
Phanie
Messages : 789
Inscription : Sam 22 Mars 2014 13:50
Localisation : Abitibi

Visite au Domaine Bruno Clair

Message par Phanie » Dim 25 Mars 2018 15:18

Visite au Domaine Bruno Clair (automne 2017):

Historique (tiré du site internet du domaine): Bruno est le fils de Bernard Clair et le petit fils de Joseph Clair (1889-1971), créateur du célèbre Domaine Clair-Daü fondé en 1919 à Marsannay. Suite au décès du patriarche Joseph, des dissensions familiales mènent au démantèlement du Domaine Clair-Daü en 1985. En 1986, Bruno se voit confier les vignes des parents frères et sœurs (Clos de Bèze, Cazetiers, Clos St-Jacques, Vosne-Romanée, Clos du Fonteny, Chambolle-Musigny) . De nouvelles vignes s'adjoignent à l'exploitation en 1993 (Corton-Charlemagne, Pernand-Vergelesses et Aloxe-Corton) et en 1996 (Gevrey-Chambertin Petite Chapelle) pour porter la superficie du domaine à plus de 23 hectares.

Équipe: Bruno travaille avec son épouse Isabelle. Monsieur Philippe Brun est le bras droit de Bruno depuis les débuts.

Superficie et nombre d’appellations: plus de 23 Ha, 25 appellations surtout en Côte-de-Nuits mais aussi en Côte-de-Beaune.

Travail à la vigne: 50% du domaine est traité en agriculture bio en 2017. Par exemple seuls des produits de contact sont utilisés.

Vendanges: manuelles. Selon le site internet, tri « impitoyable » de la vendange à la vigne! 20% de VE sur les 1ers crus et GC, sauf le Gevrey-Chambertin 1er cru Clos du Fonteny à 40% de VE.

Vinification: un peu de soufre ajoutée au début de la vinification puis post fermentation alcoolique. Aucun soufre supplémentaire par la suite. 2 remontages et 1 pigeage par jour en phase active.

Élevage: 14-16 mois pour les blancs, 18 mois pour les rouges. Maximum de 30% de fûts neufs. Le domaine utilise même quelques foudres de 15 Hl pour atténuer l’influence du bois, sur les villages et le Savigny 1er cru, utilisés un minimum de 10 ans.

Assemblage et mise en bouteille: les blancs sont souvent filtrés et collés à la bettonite ou à la caséine. Les rouges ne le sont pas.

Millésimes: En 2016, perte globale de 60% de la production (même sur les GC: rendement de 30 Hl/Ha). La production optimale du domaine est de 900 Hl - seulement 360 Hl en 2016. En 2017, les rendements ont été meilleurs à 40 Hl/Ha.

Les vins (2016 dégustés sur fûts):

Corton-Charlemagne Grand Cru (0,34 Ha, 2 parcelles sur la commune d’Aloxe-Corton plantées en 1972 et en 1976): le 2016 n’a pas été dégusté mais nous avons goûté, en bouteille, le 2005 (encore primaire, sur le fruit, avec une certaine rondeur) ET le 2008 (nez très ouvert, une belle tension en bouche). On suggère une garde minimale impérative de 5-7 ans pour atteindre la complexité aromatique digne d’un grand cru.

Marsannays rouges:
On mentionne ceci sur le site du domaine: le Domaine Bruno Clair est propriétaire d'environ 11 hectares sur la commune de Marsannay. Les terroirs de Marsannay sont malheureusement mal connus et ses vins trop souvent sous-estimés. Parce que la commune n'a pas le prestige de ses illustres voisins du sud, les vins de Marsannay sont souvent dégustés trop jeunes. Nos terroirs donnent des vins rouges plutôt tanniques et bien structurés. Les attendre de 3 à 8 ans selon le cru et le millésime s'avère souvent essentiel pour laisser s'exprimer le potentiel qualitatif du vin et votre plaisir.

-Marsannay Grasses Têtes (2 Ha, sol très argileux, normalement 9 pièces, 20% VE en 2016): le 2016 est masculin, beaucoup de fruits rouges, plus sérieux que d’autres de l’appellation. On suggère de le garder 4-8 ans.

-Marsannay Longeroies (1,5 Ha, vignes de plus de 70 ans et d’autres de 25 ans, 20% VE en 2016): le 2016 me semble plus stratifié et moins tannique que le Grasses Têtes, plus complet, avec plus de tension. On suggère aussi de le garder 4-8 ans, mais peut se garder 15 ans dans les grands millésimes.

Vosne-Romanée Les Champs Perdrix (0,93 Ha, au-dessus de la Tâche, vignes de 90 ans, en haut de coteau entre Reignots et Les Petits Monts, climat de fraîcheur et sol calcaire qui réussit bien les années chaudes, 20% de VE en 2016): une certaine rondeur sur le 2016, sur les cerises légèrement acidulées, élégant, puis une longue finale fruitée. Garde idéale de 8 ans - un village de garde. J’aime beaucoup.

Morey-St-Denis En la rue de Vergy rouge (0,65 Ha, juste au-dessus des Bonnes-Mares, même sol que le blanc soit directement la roche mère calcaire, vignes de 1980, 0% VE en 2016): le 2016 démontre une certaine délicatesse pour l’appellation, avec une belle tension. On le décrit comme un vin plus tendre et rond, soyeux avec peu d’acidité mais de très bonne garde.

Gevrey-Chambertin 1er cru Clos du Fonteny (0,75 Ha, monopole, 50% de signes de 1972 et 50% de 1987, sol de plaques calcaires le rendant davantage accessible en jeunesse, à côte du Chambertin Clos des Ruchottes de Rousseau, 40% VE en 2016): le 2016 est un vin de finesse, de minéralité, accessible mais d’une belle longueur. Garde idéale de 6-8 ans selon Monsieur Brun, 5-15 ans selon le site du domaine.

Gevrey-Chambertin 1er cru Petite Chapelle (0,25 Ha, acheté en 1996, production optimale 5 pièces): le 2016 révèle un nez parfumé et élégant. En bouche, une explosion de fruits sur une texture incroyablement élégante et soyeuse. Une finale très longue. Un des vins « wow » de la cave pour moi!

Gevrey-Chambertin 1er cru Cazetiers (0,87 Ha, 1/3 des vignes de 1958 avec une petite portion dans le haut replantée récemment + 1/3 de 1972 + 1/3 de 1996; dans le haut du climat où le sol est très pauvre de marnes blanches et de bancs calcaires; très faibles rendements et raisins millerandés): l’éponyme de Gevrey selon Monsieur Brun - bon en jeunesse sur le plan aromatique avec des tannins soyeux, mais grande capacité de garde (facilement 10 ans). Le 2016 démontre une belle rondeur avec du fruit mais également une acidité modérée et des tannins qui laissent présager une belle garde.

Gevrey-Chambertin 1er cru Clos St-Jacques (1 Ha, moitié des vignes de 1957 + autre moitié de 1972; 1 des 5 propiétaires, tous ayant une parcelle qui s’étend de bas en haut du coteau; commercialisé sous le nom de la mère de Bruno - G (pour Geneviève) Bartet - jusqu’en 1998): le 2016 se présente par une attaque de plénitude fruit rouge, aves un peu moins de tannins que le Cazetiers, plus de finesse et une allonge minérale en finale. Pour la longue garde. Mon vin préféré de la cave.
En fin de visite, Monsieur Brun ouvre une bouteille de 2015: quelle matière! On sent qu’il est en train de se refermer mais on distingue encore de beaux arômes primaires de cerises noires.

Savigny-Lès-Beaune 1er cru La Dominode (1,1 Ha, vignes de 1902 -soit les plus vieilles du domaine, au coeur du 1er cru Les Haut-Jarrons): ouf le 2016 est un vin structuré, de mâche, très tannique, clairement pour la longue garde! Monsieur Brun suggère d’attendre encore le 2010! (dégusté avant les Cazetiers et le CSJ) Sur le site on suggère d’attendre un minimum de 10 ans avant de le déguster. Un vin de grande garde.

Chambertin Clos-de-Bèze Grand Cru (0,98 Ha, 2/3 des vignes de 1912 et 1/ sde 1972, parcelle qui inclut le haut de coteau où le sol plus pauvre caillouteux apporte de la finesse et le bas où le plus riche et argileux confère puissance et richesse au vin): le 2016 est costaud mais beaucoup d’expression en rétroolfaction, complexe. Garde minimale de 10-15 ans - selon Monsieur Brun le 2002 entre dans sa fenêtre optimale.
Comme dessert, une bouteille de Clos-de-Bèze 2013 est ouverte à brûle-pourpoint. Le nez est ouvert mais la bouche demeure fermée, une dégustation de promesse.

Bonnes Mares Grand Cru (0,41 Ha, vignes de 1946 + 1980, terres blanches sur la commune de Morey-St-Denis): très masculin, du fruit profond, un vin de grande carrure pour la très longue garde 15-20 ans.
Comme avant-dernière bouteille, Monsieur Brun ouvre une bouteille du 2015: ouf! Quelle substance! Des notes quasi chocolatées, un fruit enrobé d’une structure tannique incroyable.

Non dégustés: Bourgogne aligoté, Bourgogne blanc, Marsannay blanc, Morey-St-Denis en la rue de Vergy blanc, Pernand-Vergelesses blanc, Marsannay rosé, Marsannay rouge, Marsannay Vaudenelles (non produit en 2016), Marsannay "Cuvée Isabelle" (non produit en 2016), Aloxe-Corton, Chambolle-Musigny Les Véroilles, Gevrey-Chambertin, Gevrey-Chambertin 1er cru (non produit en 2016), Savigny-les-Beaune 1er cru.

Disponibilité au Québec: un domaine très bien représenté en SAQ pour la plupart des cuvées, grâce à l’agence Séguin-Robillard (Marsannay rosé et rouges, les villages, la plupart des 1ers crus, les grands crus). Une particularité: le Marsannay « Cuvée Isabelle » est vinifié spécialement pour le Québec et s’y destine exclusivement.

Conclusion: un grand domaine de Bourgogne, à mon avis incontournable. La philosophie est de favoriser la finesse, la minéralité et l’expression du terroir. De grands vins qui méritent une certaine patience, en particulier sur la majorité des 1ers crus et sur les grands crus, qui ne s’expriment qu’avec une longue garde. Même les villages sont impressionnants après les avoir oubliés en cave. Une visite des plus généreuses en présence du très modeste Philippe Brun, le co-architecte du domaine avec Bruno Clair. Une rencontre émouvante donc je me souviendrai longtemps.



Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité