Semaine du 8 décembre 2019

Quels sont vos vins dégustés cette semaine
.
Hanibal
Messages : 2119
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Semaine du 8 décembre 2019

Message par Hanibal » dim. 08 déc. 2019 18:13

Antinori Badia a Passignano riserva 2005

Une production qui etait sous l'appelation riserva mais qui as recu la désignation gran selezion en 2009.

Couleur encore violet presque pas de signes de vieillissement. Le nez est super ouvert sur du cassis, cuir, vinaigre balsamique. En bouche l'acidité est moyennement forte, les tanins encore bien présents et l'alcool moyen. Tres bel équilibre. Des notes de cassis en bouche, cerises, cuir et beaucoup d'herbes (oregano, sauge etc). Les tanins un peu assechants. La finale moyenne mais tres plaisante.

En tout j'avais peur que la bouteille soit trop vieille pour un millésime 2005 moyen en chianti mais loin de là. Le vin a encore pas mal de fruit et quelques notes secondaires mais aucunement tertiaire. Le sangiovese est tellement un beau cépage pour la garde si c'est bien fait !


Jamais en vain...Toujours en Vin

BURGSLAB
Messages : 8
Enregistré le : mer. 04 sept. 2019 13:28
Nom usager CellarTracker : SLAB
Localisation : Montréal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par BURGSLAB » dim. 08 déc. 2019 19:40

Dégusté dernièrement ...

2015 Nicolas Rossignol Savigny-lès-Beaune 1er Cru Les Fourneaux
Pnp. Presque opaque. Nez discret. Belle souplesse en bouche mais manque un peu de précision. Beau vin. 90-91pts.

2011 Domaine Rossignol Trapet Gevrey-Chambertin 1er Cru Aux Combottes
PnP. Couleur très pâle. Nez discret. Des fruits noirs en bouche. Acidité un peu élevée à mon goût. 89-90pts

2015 Domaine de Montille Volnay 1er Cru Les Brouillards
PnP. Très dur à ce stade avec une acidité élevée. Un petit séjour en carafe n'a rien changé. Le lendemain, peu d'évolution ... on doit définitivement attendre ici. 87-88pts

Avatar du membre
jee27
Messages : 1682
Enregistré le : lun. 09 déc. 2013 20:25
Nom usager CellarTracker : jee27
Localisation : St-Laz
Contact :

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par jee27 » mer. 11 déc. 2019 17:02

Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2011, Dupont-Tisserandot
2e de 2, Pop 'n pour
SAQ N° 12143295

Un climat qui se situe à proximité des grands crus. La robe est sombre tirant vers le tuilé. Quelle belle finesse...superbe bouquet floral de fruits confits tels la fraise, menthe fraîche, écorce d'orange, sous-bois, humus, poivre, canelle, amandes grillées et fourrure. C'est très fin et d'un équilibre parfait chacun des arômes représentés est de puissance égale. La bouche est bien charnue on retrouve un goût de noix et fruits confits avec une finale persistante; pour ce niveau d'appellation je dois avouer que je suis impressionné. Un très joli Gevrey a mettre en cave de nouveau lorsqu'il sera disponible.

91 pts

Bonne soirée :Bonjour:

Image

"Vin : La précision du fruit est la clef de ce Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2011, parcelle très bien située juste sous le Grand Cru Mazis-Chambertin. Le pinot noir est là sublimé par ce style infusé de petites cerises et griottes, c'est évidemment séduisant et cela privilégie la finesse de corps à une structure trop imposante. L'ensemble des proportions fruit et boisé est respecté, cet équilibre se savoure en longueur et la finale est savoureuse. Une bouteille rarissime qui présage de grands et bons moments à table."
Modifié en dernier par jee27 le mer. 11 déc. 2019 20:03, modifié 1 fois.
"Le vin, lors de la victoire je le mérite. Mais dans l'adversité, j'en ai besoin..." Napoléon Bonaparte

BenAfnam
Messages : 643
Enregistré le : dim. 21 nov. 2010 11:24
Localisation : Saint-Jean-sur-Richelieu

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par BenAfnam » mer. 11 déc. 2019 18:14

Hannibal :
"Le sangiovese est tellement un beau cépage pour la garde si c'est bien fait !"

À prix égal (quand on grimpe un peu dans l'échelle des prix), sangiovese -vs- cabernet sauvignon : d'une part, j'ai très rarement été déçu par un sangiovese ... d'autre part, des bouteilles de cabernet sauvignon m'ont renversé !
"Jamais vin ne vint en vain!"

Avatar du membre
Léoville
Messages : 1417
Enregistré le : lun. 20 août 2007 19:08

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par Léoville » mer. 11 déc. 2019 18:40

jee27 a écrit :
mer. 11 déc. 2019 17:02
Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2011, Dupont-Tisserandot
2e de 2, Pop 'n pour
SAQ N° 12143295

Un climat qui se situe à proximité des grands crus. La robe est sombre tirant vers le tuilé. Quelle belle finesse...superbe bouquet floral de fruits confits tels la fraise, menthe fraîche, écorce d'orange, sous-bois, humus, poivre, canelle, amandes grillées et fourrure. C'est très fin et d'un équilibre parfait chacun des arômes représentés est de puissance égale. La bouche est bien charnue on retrouve un goût de noix et fruits confits avec une finale persistante; pour ce niveau d'appellation je dois avouer que je suis impressionné. Un très joli Gevrey a mettre en cave de nouveau lorsqu'il sera disponible.

91 pts

Bonne soirée :Bonjour:

"Vin : La précision du fruit est la clef de ce Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2011, parcelle très bien située juste sous le Grand Cru Mazis-Chambertin. Le pinot noir est là sublimé par ce style infusé de petites cerises et griottes, c'est évidemment séduisant et cela privilégie la finesse de corps à une structure trop imposante. L'ensemble des proportions fruit et boisé est respecté, cet équilibre se savoure en longueur et la finale est savoureuse. Une bouteille rarissime qui présage de grands et bons moments à table."
Intéressante lecture Jee. Ça m'a intrigué de constater que le Clos Prieur était subdivisé en deux dont un des deux jouxte le Grand Cru Mazis-Chambertin. Je suis donc retourné à mes bouquins sur la bourgogne ainsi que la lecture sur certains sites internet afin de mieux connaître l'histoire du Clos Prieur. Il y a donc deux parcelles de Clos Prieur, soit le Clos Prieur-Haut, un premier cru de presque 2 ha dont sa frontière côté ouest touche au Grand Cru mentionné un peu plus haut et le Clos Prieur-Bas qui est un village de 3,6 ha qui lui, touche côté ouest au Clos Prieur-Haut. La bouteille de Dupont-Tisserandot provient de cette dernière parcelle. Sincèrement, je ne crois pas que l'on puisse mentionné qu'il est proche de Mazis-Chambertin. En bourgogne, trois mètres de distance d'un grand cru on est dans un autre monde (ex. Tâche et Grande-Rue) imagine quand on parle de 100 mètres !! J'apprécie ton compte-rendu étant un grand amateur de cette région et lire sur cette parcelle m'a fait connaître encore un peu plus cette complexe planète bourguignonne.

Bloc d'annonce

Avatar du membre
jee27
Messages : 1682
Enregistré le : lun. 09 déc. 2013 20:25
Nom usager CellarTracker : jee27
Localisation : St-Laz
Contact :

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par jee27 » mer. 11 déc. 2019 18:58

Léoville a écrit :
mer. 11 déc. 2019 18:40
jee27 a écrit :
mer. 11 déc. 2019 17:02
Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2011, Dupont-Tisserandot
2e de 2, Pop 'n pour
SAQ N° 12143295

Un climat qui se situe à proximité des grands crus. La robe est sombre tirant vers le tuilé. Quelle belle finesse...superbe bouquet floral de fruits confits tels la fraise, menthe fraîche, écorce d'orange, sous-bois, humus, poivre, canelle, amandes grillées et fourrure. C'est très fin et d'un équilibre parfait chacun des arômes représentés est de puissance égale. La bouche est bien charnue on retrouve un goût de noix et fruits confits avec une finale persistante; pour ce niveau d'appellation je dois avouer que je suis impressionné. Un très joli Gevrey a mettre en cave de nouveau lorsqu'il sera disponible.

91 pts

Bonne soirée :Bonjour:

"Vin : La précision du fruit est la clef de ce Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2011, parcelle très bien située juste sous le Grand Cru Mazis-Chambertin. Le pinot noir est là sublimé par ce style infusé de petites cerises et griottes, c'est évidemment séduisant et cela privilégie la finesse de corps à une structure trop imposante. L'ensemble des proportions fruit et boisé est respecté, cet équilibre se savoure en longueur et la finale est savoureuse. Une bouteille rarissime qui présage de grands et bons moments à table."
Intéressante lecture Jee. Ça m'a intrigué de constater que le Clos Prieur était subdivisé en deux dont un des deux jouxte le Grand Cru Mazis-Chambertin. Je suis donc retourné à mes bouquins sur la bourgogne ainsi que la lecture sur certains sites internet afin de mieux connaître l'histoire du Clos Prieur. Il y a donc deux parcelles de Clos Prieur, soit le Clos Prieur-Haut, un premier cru de presque 2 ha dont sa frontière côté ouest touche au Grand Cru mentionné un peu plus haut et le Clos Prieur-Bas qui est un village de 3,6 ha qui lui, touche côté ouest au Clos Prieur-Haut. La bouteille de Dupont-Tisserandot provient de cette dernière parcelle. Sincèrement, je ne crois pas que l'on puisse mentionné qu'il est proche de Mazis-Chambertin. En bourgogne, trois mètres de distance d'un grand cru on est dans un autre monde (ex. Tâche et Grande-Rue) imagine quand on parle de 100 mètres !! J'apprécie ton compte-rendu étant un grand amateur de cette région et lire sur cette parcelle m'a fait connaître encore un peu plus cette complexe planète bourguignonne.
Merci Léoville toujours intriguante cette belle Bourgogne et on ne cesse d'en apprendre! :!:
"Le vin, lors de la victoire je le mérite. Mais dans l'adversité, j'en ai besoin..." Napoléon Bonaparte

Hanibal
Messages : 2119
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par Hanibal » ven. 13 déc. 2019 19:45

Jean Marc Pillot Chassagne 1er cru les Vergers 2009

On commence bien la fin de semaine. Un vin délicieux encore plein d'énergie...un nez plus ou moins ouvert mais je viens juste de l'ouvrir. Au nez des notes d'agrumes et d'ananas. En bouche une belle maturité de fruit avec des gouts de coconut, ananas, fleurs blanches et chevrefeuille. Aucunement lourd avec une belle mineralite et une petite amertume en fin de bouche. Un style qui me plait beaucoup...un delice...
Jamais en vain...Toujours en Vin

Hanibal
Messages : 2119
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par Hanibal » sam. 14 déc. 2019 17:55

Hanibal a écrit :
dim. 08 déc. 2019 18:13
Antinori Badia a Passignano riserva 2005

Une production qui etait sous l'appelation riserva mais qui as recu la désignation gran selezion en 2009.

Couleur encore violet presque pas de signes de vieillissement. Le nez est super ouvert sur du cassis, cuir, vinaigre balsamique. En bouche l'acidité est moyennement forte, les tanins encore bien présents et l'alcool moyen. Tres bel équilibre. Des notes de cassis en bouche, cerises, cuir et beaucoup d'herbes (oregano, sauge etc). Les tanins un peu assechants. La finale moyenne mais tres plaisante.

En tout j'avais peur que la bouteille soit trop vieille pour un millésime 2005 moyen en chianti mais loin de là. Le vin a encore pas mal de fruit et quelques notes secondaires mais aucunement tertiaire. Le sangiovese est tellement un beau cépage pour la garde si c'est bien fait !
Antinori Badia a Passignano riserva 1999

Apres le 05 et le 97 bu les 2 dernières semaines on continue la trilogie avec le 99 ce soir. Le meilleur des 3 certain avec une tres belle acidité encore présente et un beau fruit des cerises d'une belle jeunesse. C'est bon le vieux chianti et c'est pas cher. Il est à son top probablement ici pour quelques années emcore.
Jamais en vain...Toujours en Vin

Avatar du membre
Phanie
Messages : 816
Enregistré le : sam. 22 mars 2014 13:50
Localisation : Montréal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par Phanie » sam. 14 déc. 2019 21:13

2 excellents vins confrontés ce soir.  Le Domaine Marc Kreydenweiss Wiebelsberg grand cru 2016 est bon mais plus floral et herbacé, avec même une finale douce amère de gomme à savon.  Le grand cru Kastelberg est plus droit, long, complexe et, pour moi, classique.  Les 2016 sont beaucoup moins "alcooleux" que les 15 (12,5% vs 14%).  Profil sec (3,8 g/l pour le 1er; 4,7 pour le 2e) très bien faits (biodynamie x 1989, 12ème generation de vignerons).  Il en reste sur Saq.com...  Et si jeunes...

Avatar du membre
stonewell
Messages : 3419
Enregistré le : ven. 01 sept. 2006 21:53
Localisation : Québec

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par stonewell » sam. 14 déc. 2019 21:22

Dernièrement:
Vieux Donjon 2010
Assemblage 75% Grenache, 10% Syrah, 10% Mourvedre, 5% Cinsault titrant à 14,5%
Franchement décevant, texture soyeuse certes, arômes de fruits cuits, l'alcool ressort et crée un déséquilibre, peu de plaisir pour le prix, Note: 88 pts
Ruet Morgon Grands cras 2017, pureté et fraîcheur, fruité savoureux, on aime! Note : 90 pts
Domaine Denis Fouquerand & Fils Hautes-Côtes-de-Beaune Derrière Montbard 2015 overdose de végétal, on retourne! Note : 75 pts
Mas Las Cabes 2018 Agréable mais n’a pas la profondeur du 2017 Note : 88pts
Mourgues du grès Les galets 2018 Joli fruité 1,8g/l mais moins intéressant que le 2017 Note : 88 pts
Heinrich St-Laurent 2015 frais épicé un peu trop d’amertume Note : 88 pts
Niepoort Redoma 2017 en finesse frais légèrement épicé manque un peu de chair Note : 89 pts
Vignerons de Bel air le Py Morgon 2018 fruité mûr ample, manque d’acidité un peu court Note : 88pts
Montcalmes 2014 T. du Larzac en finesse belle matière riche et soyeuse, longue finale tendue, avec cette acidité donnant beaucoup de tonus, ça vieillira en beauté! Meilleur que le 2013 Coup de cœur! On goûte à une des meilleures cuvées du Languedoc Note : 93 pts
Joseph Drouhin Hospices de Belleville Fleurie 2015 beaucoup trop frais avec petite verdeur, aucun plaisir à boire Note: 82 pts
Terre Rouge Tête-à-Tête 2011 Syrah 56 % Mourvèdre 28 % Grenache 16 % DEGRÉ D'ALCOOL 14,5 % TAUX DE SUCRE 2.5 g/L
Tout un tête à tête!
Dans un millésime frais (heureusement), nez séduisant de fruits des champs bien mûrs, déjà son parfum est attrayant par son expression, sensuel.
En bouche une caresse dès l’entrée, je savoure du beau fruit mûr un brin sucré « on the edge » mais tellement mature et en équilibre avec cette acidité chatoyante.
Les saveurs sont pénétrantes et persistantes, la tension monte avec une surprenante amertume en douceur qui étire la finale. J’en veux encore, sans que ça se termine ...
What a blind date! Note: 91 pts

Avatar du membre
Phanie
Messages : 816
Enregistré le : sam. 22 mars 2014 13:50
Localisation : Montréal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par Phanie » sam. 14 déc. 2019 21:37

Domaine Hubert LIgnier Morey-Saint-Denis 2014:
Nette amélioration par rapport à il y a un an. Fin, élégant, avec la texture minérale et les arômes de terre humide de Morey, mais sur une texture soyeuse et une complexité impressionnante pour le niveau. Il en reste en succursale, sinon sur saq.com pour le 2016.

Avatar du membre
Vive le vin
Messages : 2852
Enregistré le : mer. 30 avr. 2014 11:59
Nom usager CellarTracker : Vive le vin
Localisation : Hudson

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par Vive le vin » sam. 14 déc. 2019 22:20

Sa donne soif tous çes Crs!!!! Tu hâte que cette grippe passe....
Bonne cuisine et bon vin , c'est le paradis sur terre .

Henri IV

Hanibal
Messages : 2119
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par Hanibal » dim. 15 déc. 2019 0:16

Phanie a écrit :
sam. 14 déc. 2019 21:13
2 excellents vins confrontés ce soir.  Le Domaine Marc Kreydenweiss Wiebelsberg grand cru 2016 est bon mais plus floral et herbacé, avec même une finale douce amère de gomme à savon.  Le grand cru Kastelberg est plus droit, long, complexe et, pour moi, classique.  Les 2016 sont beaucoup moins "alcooleux" que les 15 (12,5% vs 14%).  Profil sec (3,8 g/l pour le 1er; 4,7 pour le 2e) très bien faits (biodynamie x 1989, 12ème generation de vignerons).  Il en reste sur Saq.com...  Et si jeunes...
Merci je n"avais pas vu les 16 débarqué à la SAQ
:Bonjour:
Jamais en vain...Toujours en Vin

Avatar du membre
nick72
Messages : 1112
Enregistré le : mar. 20 mars 2007 21:57
Localisation : montreal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par nick72 » dim. 15 déc. 2019 11:18

Phanie @ écrit
2 excellents vins confrontés ce soir. Le Domaine Marc Kreydenweiss Wiebelsberg grand cru 2016 est bon mais plus floral et herbacé, avec même une finale douce amère de gomme à savon. Le grand cru Kastelberg est plus droit, long, complexe et, pour moi, classique. Les 2016 sont beaucoup moins "alcooleux" que les 15 (12,5% vs 14%). Profil sec (3,8 g/l pour le 1er; 4,7 pour le 2e) très bien faits (biodynamie x 1989, 12ème generation de vignerons). Il en reste sur Saq.com... Et si jeunes...
Ouf....j'ai fait entre autres le Wiebelsberg hier....mais quel vin, je cours en chercher quelques fioles pour la longue garde, quelle droiture, un épine dorsale de malade, comme si le vin était en deux parties, dans 10/15 années vous ne regretterais pas d'en avoir encavé quelques une. :!:

Avec quelques copains la dernière bouteille de la cave du Rouge Gorge de Henri Milan ''Le Clos '' 2005, excellent et juste a point, j'avais demandé une carafe mais au premier verre j'ai dit au serveur de laisser faire, fruit, cuirette dans une enveloppe stricte et droite, très bon vin pour accompagné les charcuteries.

La crau 2000, au verre 11$ l'once au rouge gorge....pas ma tasse de thé, alcool encore présent, tannins fondus mais un manque de balance....exactement pourquoi je délaisse les C9DP depuis quelques années.

Chateau de la Maltroye '' Morgeot'' Vigne Blanche 1997, pour un Bourgogne blanc qui a presque une génération derrière la cravate je ne m'attendais pas a grand chose...bouchon imbibé ,capsule gonflé par le jus qui ne voulait plus rester en bouteille....et cette couleur superbe dans le verre en le versant et tout d'un coup les d’effluve de vieille chaussette et de fromage ''Quark'', je me suis dit il est Scrap ce vin.....non, 20 minutes après je sniff mon verre, bang, oui il est légèrement oxydé mais quelle bouche...quelle longueur, léger rancio derrière de la pomme granny smith, super floral sur les herbes sauvages encore une belle tension, acidité surprenante au rendez-vous....vraiment je me sentais plus en Loire qu'en Bourgogne en buvant ce vin...déroutant mais excellent !!

Image

Image

Image

Image

alain roy
Messages : 429
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Semaine du 8 décembre 2019

Message par alain roy » dim. 15 déc. 2019 13:22

Lune Noire pinot noir 2015, Vignobles des 2 Lunes, Alsace, 30$.

Suggestion du conseiller qui connait mon nom ! :Je l'ignore: Pnp. Rubis presque orange/pêche très peu soutenu et clair comme de l'eau. Bouquet expressif sur les baies rouges douces mais un peu écrasé par des relents de pneu/fuel, réduction probablement. Sans ces relents je dirais que ça pinote bien !

En bouche ça opère ! Texture de velours, plein de baies rouges fraîches un brin sucrées, tension vivifiante et amers nobles. Longue finale qui fait saliver. C'est très pinot noir et pas du genre piscine. Ça fait 3-4 pinots d'Alsace que je goûte cette année et franchement je les trouve extrêmement satisfaisant et à des prix qui ne me font pas questionner moralement ma passion du vin.

Lendemain: en carafe 2 heures à cause des pneus et ça a bien aidé ! le bouquet est beaucoup plus tendre et harmonieux et ça pinote plus richement. et vlan pareil en bouche c'est encore meilleur qu'hier. il a pris du velours, du volume et du menum. excellent pinot noir hors la folle Bourgogne. je fais mon agace comme Hanibal ici, y'en a pratiquement pu à Mtl ! :lol:

Répondre