Semaine du 7 juin 2020

Quels sont vos vins dégustés cette semaine
.
Hanibal
Messages : 2206
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Semaine du 7 juin 2020

Message par Hanibal » jeu. 11 juin 2020 14:33

Lopez de Heredia Rosado gran reserva 2010

Un rosé hors du commun...en faite le seul rosé qui me donne du plaisir gustatif. Un peu oxidatif, un nez de bord de mer avec notes de cerises. En bouche c'est ample avec des arômes de fines herbes, cerises et sous bois. On sent aussi un peu de jasmin. Un rosé qui a autant de delineation qu'un pinot je dirais. :Amour:
Modifié en dernier par Hanibal le jeu. 23 juil. 2020 6:16, modifié 2 fois.


Jamais en vain...Toujours en Vin

Avatar du membre
laurentcg
Messages : 359
Enregistré le : jeu. 26 oct. 2017 18:11
Nom usager CellarTracker : Laurentcg
Localisation : Chicoutimi

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par laurentcg » ven. 12 juin 2020 19:30

1952 Berberana Rioja Cosecha Especial
Une superbe bouteille très bien préservée.
Le bouchon vient en bloc, sans se briser. Le dessus de la capsule est protégé d'une sorte de croûte.
À l'ouverture du bouchon, aucune mauvaise odeur. Le parfum est faible.
Dans le verre, c'est une belle robe brune translucide. On voit l'âge du vin.
Au nez, des arômes subtiles de fruits rouges, bois, cuir, caramel et une légère pointe de menthol.
En bouche, j'ai été surpris par la fraîcheur du vin. Mon expérience avec les vieux espagnol se traduisait parfois par le champignons ou sol humide. Ici, on est sur les fruits rouges, la vanille, le caramel, avec une belle acidité qui a probablement permis à ce vin de survivre gracieusement toutes ces années.
Dégusté avec des steaks BBQ et salade de légumes grillés. Un peu mince pour l'accord, mais magnifique comme expérience.

Avatar du membre
laurentcg
Messages : 359
Enregistré le : jeu. 26 oct. 2017 18:11
Nom usager CellarTracker : Laurentcg
Localisation : Chicoutimi

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par laurentcg » ven. 12 juin 2020 19:35

2005 Ségla
Dégustation d'un magnum ouvert dans un BBQ.
Belle robe allant vers le pourpre.
Au nez, une belle odeur de margaux évolué. On est sur les fruits noirs, le bois, cuir, tabac. En bouche, c'est une belle explosion de saveur, une belle jeunesse pour un 2005. Je m'attendais à plus d'évolution, mais la grande année et le format magnum a fait son travail. Finale très appréciable mais pas du niveau du premier vin selon moi.

Avatar du membre
laurentcg
Messages : 359
Enregistré le : jeu. 26 oct. 2017 18:11
Nom usager CellarTracker : Laurentcg
Localisation : Chicoutimi

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par laurentcg » ven. 12 juin 2020 19:45

2009 Château Ramage La Batisse L'Enclos de Ramage
Vraiment impressionnant pour le prix.
Un bordeaux qui a bien évolué, des tannins souples. Pas pour la longue garde, mais très agréable de boire maintenant.
Jamais de second vin?

Avatar du membre
nick72
Messages : 1207
Enregistré le : mar. 20 mars 2007 21:57
Localisation : montreal

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par nick72 » ven. 12 juin 2020 19:56

1952 Berberana Rioja Cosecha Especial
Une superbe bouteille très bien préservée.
Le bouchon vient en bloc, sans se briser. Le dessus de la capsule est protégé d'une sorte de croûte.
À l'ouverture du bouchon, aucune mauvaise odeur. Le parfum est faible.
Dans le verre, c'est une belle robe brune translucide. On voit l'âge du vin.
Au nez, des arômes subtiles de fruits rouges, bois, cuir, caramel et une légère pointe de menthol.
En bouche, j'ai été surpris par la fraîcheur du vin. Mon expérience avec les vieux espagnol se traduisait parfois par le champignons ou sol humide. Ici, on est sur les fruits rouges, la vanille, le caramel, avec une belle acidité qui a probablement permis à ce vin de survivre gracieusement toutes ces années.
Dégusté avec des steaks BBQ et salade de légumes grillés. Un peu mince pour l'accord, mais magnifique comme expérience.
Superbe expérience que ces vieux Rioja Laurent, alors c'est toi qui a surenchéris sur mon offre en Septembre :lol: ....encore un Royal tête de Cuvée 1962 de Franco Espanolas et un Ygay etiqueta Blanca 1966 en fioles Espagnoles de cette vente :!:
Modifié en dernier par nick72 le ven. 12 juin 2020 19:59, modifié 1 fois.

Bloc d'annonce

Avatar du membre
laurentcg
Messages : 359
Enregistré le : jeu. 26 oct. 2017 18:11
Nom usager CellarTracker : Laurentcg
Localisation : Chicoutimi

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par laurentcg » ven. 12 juin 2020 19:58

nick72 a écrit :
ven. 12 juin 2020 19:56
1952 Berberana Rioja Cosecha Especial
Une superbe bouteille très bien préservée.
Le bouchon vient en bloc, sans se briser. Le dessus de la capsule est protégé d'une sorte de croûte.
À l'ouverture du bouchon, aucune mauvaise odeur. Le parfum est faible.
Dans le verre, c'est une belle robe brune translucide. On voit l'âge du vin.
Au nez, des arômes subtiles de fruits rouges, bois, cuir, caramel et une légère pointe de menthol.
En bouche, j'ai été surpris par la fraîcheur du vin. Mon expérience avec les vieux espagnol se traduisait parfois par le champignons ou sol humide. Ici, on est sur les fruits rouges, la vanille, le caramel, avec une belle acidité qui a probablement permis à ce vin de survivre gracieusement toutes ces années.
Dégusté avec des steaks BBQ et salade de légumes grillés. Un peu mince pour l'accord, mais magnifique comme expérience.
Superbe expérience que ces vieux Rioja Laurent, alors c'est toi qui a surenchéris sur mon offre en Septembre :lol: ....encore un Royal tête de Cuvée 1962 de Franco Espanolas et un Ygay etiqueta Blanca 1966 de cette vente :!:
Désolé :o Je suis bien content de mon bid :lol:
Il me reste un Prado Enea 1970 à déguster un jour, et quelques Monte Real.

Avatar du membre
nick72
Messages : 1207
Enregistré le : mar. 20 mars 2007 21:57
Localisation : montreal

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par nick72 » ven. 12 juin 2020 20:34

Salut Laurent.... les Monte Real quand j'en veut je vais a la Casa Galicia sur St-Denis, plusieurs millésime pour des prix ridicule et très bien conservés, si tu viens a MTL je t'y guiderais :!:

Avatar du membre
3633
Messages : 2899
Enregistré le : dim. 23 avr. 2006 19:02
Localisation : Québec

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par 3633 » sam. 13 juin 2020 13:42

Un Espagnol qui en donne plus que le client en demande : Inspiracion Seleccion 2016 # 11903344 pour : 18.70$ Tout y est! Rubis foncé, nez fruits rouges, cerise, fumée, cèdre. En bouche, longueur, boite à cigare , cerise, épices, une touche d'astringence, équilibre, belle allonge. R/Q/$ indéniable! :Bonjour:

Avatar du membre
stonewell
Messages : 3427
Enregistré le : ven. 01 sept. 2006 21:53
Localisation : Québec

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par stonewell » sam. 13 juin 2020 21:07

Également en Espagne avec Raul Perez Ultreia St-Jacques 2018
Nouvellement arrivé, un 2018 mûr à point avec un brin en moins d'acidité que le 2017 qui le rend très agréable à boire sans carafer.
En bouche, le fruité généreux est complété d'une élégance remarquable à laquelle Raul Perez nous a habitué par sa parfaite maîtrise de son art. :!:

Hanibal
Messages : 2206
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par Hanibal » sam. 13 juin 2020 22:38

Viña Ardanza riserva 2010

Un essai ce soir pour comparer avec le Castello di Ama 2016 ouvert hier...le nez tres invitant avec des notes de vanille, bois de santal, cerises et moka. En bouche une belle acidité avec des notes de fraise/cerises, canelle, noix de muscade et bois de santal. Bizard de le dire mais autant j'ai aimé le Castello di Ama ce vin est plus intellectuel, il me garde sur mes orteils. Tres belle réussite...il lui faut du temps pour s'ouvrir...je préfère ce vin au castello di ama...un cas de 6 pack à ouvrir sur 10 ans

Image
Jamais en vain...Toujours en Vin

Avatar du membre
asterix
GO des virtuelles
Messages : 5844
Enregistré le : sam. 20 sept. 2008 20:38
Localisation : Montreal

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par asterix » dim. 14 juin 2020 18:52

Hier et ce soir, je déguste un impressionnant Descombes Morgon Vieille Vignes 2017. Au nez et en bouche on est sur les cerises, framboises, fraises, groseilles, minéralité, terreux et poivre. En bouche une belle acidité est présente, belle tension tout en étant gouteux. Ceci dit, on est ici sur la finesse, élégance, fraicheur et non sur la concentration. Fruité bien présent et hyper charmeur, fruité renversant. Sinon, c’est sec, net, hyper digeste et finale sur une belle sensation de minéralité. Encore une fois ce Morgon vv de Descombes est très réussi, comme toujours. De millésime en millésime, c’est stable, pas mal plus que certains vignerons réputés du Beaujolais.

Avatar du membre
danlulu
Site Admin
Messages : 14108
Enregistré le : sam. 22 avr. 2006 1:23
Localisation : Lévis

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par danlulu » dim. 14 juin 2020 19:02

Poggio Bonelli Poggiassai Toscane 2013 SAQ N° 14028901: Ce sont les fruits noirs, le cuir, la cannelle et le moka qui s'expriment au nez. C'est soyeux en bouche, il y a une belle matière avec des tanins approchables et une acidité adéquate qui précèdent une finale moyennement longue et un brin rustique. La prochaine ne sera pas ouverte avant 3 ans, il a de l'avenir. J'aime bien ce vin! 75% sangiovese et 25% cabernet sauvignon.

alain roy
Messages : 474
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par alain roy » mar. 16 juin 2020 12:00

La Gille 2009, Gigondas, Perrin et fils, acheté en 2011, 30$.

En carafe 1 heure. 80% grenache, 20% syrah. Grenat bien soutenu, vif, un brin brouille, mince liséré aqueux au collet, sans signe d'évolution. Bouquet timide et simple mais tout en fraîcheur: fruits rouges natures et fleurs des champs.

Premières impressions de "simplicité" en bouche également. Attaque sur le bout des pieds sur une très belle texture cependant, veloutée, soyeuse, suivie d'un fruité rouge cuit, très sec, comme étouffé. La tension est plutôt basse sans que je ne ressente trop de lourdeur et la finale arrache un peu en amers ou tanins rudes. Un vin costaud, pas nécessairement lourd, sauvé par sa texture réconfortante. Me manque juste un peu de gourmandise de fruits. Quand même en pleine forme et bon. S'améliore pas avec le temps et la bouffe, comme s'il s'oxydait ??? À suivre demain !

Lendemain: pas facile le nez, gros doute, je pense que c'est oxydé. allons voir la bouche: pas facile non plus...la texture est tellement belle, mais ça arrache en finale. la vie est trop courte, je passe au suivant !

Terrasse du Diable 2007, Gigondas, Les Pallières, acheté en 2010, 35$.

Pnp. 90% grenache. Grenat vif, moins soutenu que Gille et plus limpide, petit collet orangé, sans signe d'évolution. Bouquet complètement différent, subtil et élégant, sur le fruit rouge cuit genre fine confiture, avec de la vanille fraîche, pointe de truffe, fleurs séchées, un peu de poivre...un bouquet complexe et envoûtant.

L'attaque est directe sur une texture presqu'onctueuse qui présente un fruit plutôt noir genre mûres/cassis, confit, pulpeux, un brin sucré. Heureusement il y a une tension qui crie "présent", repoussant une lourdeur qui se tient pas loin. Les amers de leurs côtés crient plutôt "tassez-vous !" et sont donc fort solides voire rudes, surtout en finale. C'est costaud, cochon, intense mais sans finesse. Je préfère quand même à Gille qui était trop simple hier et assurément oxydé aujourd'hui. Mais mais mais...encore une fois avec le temps et la bouffe, le nez me devient insupportable avec ses relents de bois mouillé et la bouche c'est pire avec son alcool (il tire 15,2 degrés) et ses je-ne-sais-quoi qui m'arrachent la gueule...J'ai juste envie d'aller me servir un amaro pour effacer tout ça !

Lendemain: ça pue le bouillon en poudre...ça arrache la gueule...au suivant !

Vieilles vignes 2009, Gigondas, Tardieu-Laurent, acheté en 2012, 40$.

Pnp. Possiblement 95% grenache et le reste en mourvèdre si je me fie à la fiche du 2013. Grenat mat, un brin brouille, assez soutenu avec petit liséré tuilé au pourtour. Bouquet comme une brise fraîche, sentant la forêt ! Du bois, des épices secs, des fleurs sèches et du petit fruit rouge qui se profile derrière tout ça.

Attaque en douceur sur une texture caressante. De même le fruit est doux, rouge genre cerise, sucré, abondant. La tension est de bon aloi et encore une fois voilà un Gigondas avec des amers solides. Un vin de caractère, quand même harmonieux, et qui oui enfin témoigne d'une certaine finesse...Excellent en l'instant. Sera-t-il oxydé demain ? Telle est la question ! Avec le temps et la bouffe, ben cr...après plus de 20 ans à boire du vin de toutes sortes je comprends plus rien lol ! Ce 3ième Gigondas se durcit lui aussi, ce qui me donne un flash débile: les Gigondas de 10 ans et + ne tolèrent pas l'oxygène !

Lendemain: fiou fiou fiou....très beau bouquet, doux, frais, fruité, boisé. très belle bouche, douce, sans rudesse, fruitée, sucrée, gourmande mais fine...Il sauve la mise Gigondas !

En résumé, mauvaise semaine pour moi mais bonne semaine pour l'évier !

BenAfnam
Messages : 664
Enregistré le : dim. 21 nov. 2010 11:24
Localisation : Saint-Jean-sur-Richelieu

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par BenAfnam » mar. 16 juin 2020 14:52

Gigondas ......Vacqueyras

Par le passe -et je double tes vingts ans- quelques experiences similaires aux tiennes m'ont convaincu de passer au vignoble voisin, Vacqueyras, et je ne l'ai pas regrette, meme dans les V d'entree de gamme. Cependant, je n'attends pas 10 ans pour les ouvrir. Et je ne me gene pas pour tirer le bouchon en jeunesse quand ils sont sur le fruit.

PS : J'aimerais bien connaitre les points de vue, voire un debat, oui un debat, de producteurs et de professionnels a savoir honnetement et en pratique la longevite du vin annees 2000 vs annees 1970....,.ou bien faut-il "payer" pour avoir des vins qui vieilliront ou encore opter pour l'Espagne qui m'a rarement decu.
"Jamais vin ne vint en vain!"

Avatar du membre
nick72
Messages : 1207
Enregistré le : mar. 20 mars 2007 21:57
Localisation : montreal

Re: Semaine du 7 juin 2020

Message par nick72 » mar. 16 juin 2020 19:03

alain roy @ écrit
Terrasse du Diable 2007, Gigondas, Les Pallières, acheté en 2010, 35$.

Pnp. 90% grenache. Grenat vif, moins soutenu que Gille et plus limpide, petit collet orangé, sans signe d'évolution. Bouquet complètement différent, subtil et élégant, sur le fruit rouge cuit genre fine confiture, avec de la vanille fraîche, pointe de truffe, fleurs séchées, un peu de poivre...un bouquet complexe et envoûtant.

L'attaque est directe sur une texture presqu'onctueuse qui présente un fruit plutôt noir genre mûres/cassis, confit, pulpeux, un brin sucré. Heureusement il y a une tension qui crie "présent", repoussant une lourdeur qui se tient pas loin. Les amers de leurs côtés crient plutôt "tassez-vous !" et sont donc fort solides voire rudes, surtout en finale. C'est costaud, cochon, intense mais sans finesse. Je préfère quand même à Gille qui était trop simple hier et assurément oxydé aujourd'hui. Mais mais mais...encore une fois avec le temps et la bouffe, le nez me devient insupportable avec ses relents de bois mouillé et la bouche c'est pire avec son alcool (il tire 15,2 degrés) et ses je-ne-sais-quoi qui m'arrachent la gueule...J'ai juste envie d'aller me servir un amaro pour effacer tout ça !

Lendemain: ça pue le bouillon en poudre...ça arrache la gueule...au suivant !
Comique et un gros flash pour moi que ton CR, j'avais essayé une des fioles qu'un de mes copains avait acheté dans le temps, le gars de la SAQ lui avait dit que c'était un bombe et il en avait ramassé un caisse.... Première gorgée pour moi et je regarde mon copain dans les yeux....oui c'est une bombe...une bombe décapante! c'était pour moi infecte, vert et rêche comme jus, je ne me suis pas servis un autre verre disons. :!:

Répondre