SYRAH, RESERVA, 2013, LIMARI, VINA TABALI

Répondre
Avatar du membre
Don Max
Messages : 3441
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

SYRAH, RESERVA, 2013, LIMARI, VINA TABALI

Message par Don Max » ven. 25 sept. 2015 18:53

Je vantais les mérite du Sauvignon Blanc, Reserva, de ce producteur récemment sur mon blogue. La Syrah du même millésime est toujours disponible à la SAQ et ça demeure un des meilleurs RQP chiliens en rouges à notre monopole. Il me reste du 2004 en cave et ce vin vieillit très bien malgré son faible prix.

Robe foncée aux reflets violacés. Nez typique de cette cuvée avec un profil entre la Syrah de climat vraiment frais et les versions de climats plus chauds. On peut y percevoir des arômes de fruits noirs, de violette, de poivre noir, de lavande et de vanille, le tout complété par un brin de terre humide et de chocolat noir. En bouche le vin montre des proportions fidèles à ce qu'offre les meilleurs rouges chiliens de type Reserva. Le vin est concentré à souhait mais évite les excès d'extraction et de boisé et l'équilibre est au rendez-vous avec une très belle qualité des saveurs. Les tanins sont veloutés, la finale harmonieuse et la longueur de très bon niveau. L'historique sans faute de cette cuvée qui dépasse maintenant la décennie permet de la classer comme classique du Nouveau-Chili. Toujours intéressant de suivre dans la durée la création d'une cuvée de ce genre. Le plaisir de suivre se retrouve aussi dans les vins de prix très abordables bien choisis au départ.



Avatar du membre
Don Max
Messages : 3441
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: SYRAH, RESERVA, 2013, LIMARI, VINA TABALI

Message par Don Max » lun. 18 nov. 2019 23:20

Ce soir, j'ai ouvert une bouteille du millésime 2008 de ce vin. Force est de constater que ça vieillit bien après une décennie en bouteille. Le vin montre encore le profil aromatique typique de cette cuvée, mais il a gagné en finesse, ayant perdu son petit côté joufflu de jeunesse et présentant des tanins vraiment soyeux. Il n'est pas en déclin avec toujours un fruité abondant et sans arômes tertiaires. Google m'a ramené au temps où j'écrivais des romans pour commenter des bouteilles de vins. Ça m'a fait drôle de me lire sur la quête de nouveauté comme moteur important d'intérêt pour le vin, moi qui roule maintenant sur mes réserves et n'en achète presque plus. Ça explique probablement pourquoi je suis aujourd'hui moins assidu et plus concis dans mes commentaires...

http://levinauxantipodes.blogspot.com/2 ... abali.html

Répondre