PINOT NOIR, ONA, 2010, LEYDA, VINA ANAKENA

Répondre
Avatar du membre
Don Max
Messages : 3467
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

PINOT NOIR, ONA, 2010, LEYDA, VINA ANAKENA

Message par Don Max » dim. 12 févr. 2017 17:21

Avec l'émergence des nouvelles régions fraîches au Chili, j'ai entrepris, il y a environ huit ans, de mettre en cave des vins de Pinot Noir de ces régions pour voir quel est le potentiel de garde. À date les résultats sont prometteurs et aujourd'hui j'ai eu une superbe surprise en ouvrant un vin à un stade intermédiaire, juste pour voir où il en était. Il me reste deux bouteilles pour poursuivre l'expérience. Le vin titre à 13.5% d'alcool.

La robe déploie une teinte rubis translucide. Le nez est superbe, à la fois fruité, floral et doucement épicé. On y détecte clairement des arômes de cerise, de liqueur d'orange, de rose et de muscade. Un nez délicat et complexe avec une haute qualité d'arômes. Le genre de nez qui pousse à y revenir constamment. Le ravissement se prolonge en bouche où l'on retrouve un beau vin équilibré dont la palette de saveurs reflète bien le profil olfactif. L'aspect tactile est aussi très agréable avec des tanins soyeux et une acidité bien absorbée par une juste dose d'onctuosité. Le milieu de bouche permet de confirmer un bon niveau de concentration, même si une impression de légèreté et de délicatesse se dégage de l'ensemble. La finale est intense et longue avec l'aspect épicé qui prend un peu plus d'importance.

Comme mentionné au départ, l'ouverture de cette bouteille est un coup de sonde intermédiaire, juste pour voir de quoi il en retourne. J'avais ouvert une bouteille de ce nectar peu après l'achat. il y a environ cinq ans, et je n'avais rien écrit à son sujet et je n'en ai pas de souvenir. Il faut croire que j'avais alors été peu impressionné. C'est l'inverse cinq ans plus tard. Ce vin est vraiment un ravissement de délicatesse et d'équilibre à ce stade de son évolution. Ce n'est pas un grand vin en terme de concentration, de longueur et de densité de matière, mais pour moi il tombe dans une catégorie de vin que j'affectionne, soit les vins de profil modéré axés d'abord et avant tout sur l'équilibre et la haute qualité aromatique. Je retrouve cela avec des Cabs chiliens de type Reserva de 10 -15 ans d'âge. Avec un Pinot de ce type, il semble que moins de temps de garde soit nécessaire. Bien sûr ce vin n'est plus disponible depuis longtemps, mais je trouvais intéressant de partager cette expérience car le Chili a bien progressé depuis 2010 avec les vins de ce cépage et il y en a de plus en plus de disponibles. J'avais payé cette bouteille 19.95$. La SAQ offre actuellement un vin similaire, soit le Pinot Noir, Grey, 2015, Leyda, Vina Ventisquero. Je n'ai pas goûté encore au 2015, mais le 2014 était excellent et n'a pas traîné sur les tablettes. Même région, même titre alcoolique, et même prix. Le 2014 était un peu austère, mais avait tout ce qu'il faut pour bien évoluer en bouteille.


http://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-r ... 2171156272


*



Avatar du membre
Don Max
Messages : 3467
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: PINOT NOIR, ONA, 2010, LEYDA, VINA ANAKENA

Message par Don Max » ven. 22 déc. 2017 23:17

Une autre bouteille de ce vin. C'est vraiment très bon. Celle-ci a un côté viandé qui s'ajoute au reste et lui donne un aspect un peu plus évolué. Très encourageant pour le potentiel de garde de la vague actuelle de vins de Pinot Noir chiliens de très belle qualité

Avatar du membre
dzitt
Messages : 7208
Enregistré le : dim. 25 nov. 2007 22:22
Contact :

Re: PINOT NOIR, ONA, 2010, LEYDA, VINA ANAKENA

Message par dzitt » lun. 18 janv. 2021 22:09

Étant dans un ménage de cave intensif, ça me pousse aussi à boire ce qu’on a mis de côté il y a un moment. Ce soir, pinot chilien 2010 acheté à la LCBO avec l’aide de Don Max (Claude Vaillancourt).

J’ai eu un peu peur lorsque j’ai versé le vin dans le verre car il était plus brunâtre que brique, mais au nez ça va! Arômes d’évolution comme la forêt, la terre oui, mais il reste du fruit et des épices. Aussi bien sinon mieux en bouche, le vin en donne beaucoup pour le 20$ payé! Pas pris de notes formelles, mais vaut bien un "Très bien (89)" selon mon échelle de notation.

Bien hâte d’ouvrir d’autres bouteilles du Chili ayant vieillit, il m’en reste pas mal!

dzitt
dansmonverre.ca

Répondre