Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Sujets généraux sur le vin.
.
Répondre
Hanibal
Messages : 2163
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par Hanibal » ven. 26 juin 2020 9:56

https://www.larvf.com/francoise-foucaul ... 682423.asp

On va voir avec les 16 et 17 si ça va etre différent mais l'article ne présage pas des bonnes choses !

Devrons nous aussi faire notre deuil pour Clos Rougeard ?
Modifié en dernier par Hanibal le ven. 26 juin 2020 9:57, modifié 1 fois.


Jamais en vain...Toujours en Vin

Avatar du membre
jee27
Messages : 1713
Enregistré le : lun. 09 déc. 2013 20:25
Nom usager CellarTracker : jee27
Localisation : St-Laz
Contact :

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par jee27 » ven. 26 juin 2020 9:57

eu la même impression en lisant ça hier...
"Le vin, lors de la victoire je le mérite. Mais dans l'adversité, j'en ai besoin..." Napoléon Bonaparte

humilité
Messages : 28
Enregistré le : mer. 05 févr. 2020 12:09
Localisation : Montréal

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par humilité » ven. 26 juin 2020 11:04

C'est toujours triste.
Cela s'est produit malheureusement à plusieurs reprises. Ce fut un peu le même type de problématique à Yquem lorsque certains membres de la famille voulaient toucher leur héritage. On se souvient du rachat de Chateau Yquem malgré la lutte d'Alexandre de Lur Saluces pour le conserver dans la famille...
On est riche des vins que l'on a partagés, pas de ceux que l'on a en cave.

Avatar du membre
Le cave à vins
Messages : 3001
Enregistré le : mar. 12 juin 2007 17:38
Localisation : Montréal

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par Le cave à vins » ven. 26 juin 2020 11:32

Ce que je trouve surtout triste, c'est la chicane de famille qui est à l'origine du déchirement d'une entreprise familiale sur 9 générations. Est-ce que l'histoire aurait été la même s'il avait été question d'un obscur et anonyme domaine dont les bouteilles se vendent 10 euros? Probablement pas. C'est assez spectaculaire ce que l'argent peut faire à une famille, toute unie soit-elle... Qui plus est doivent-ils vivre ces déchirements sur la place publique, avec des wines geeks qui supputent et qui interviennent dans le débat, en prenant partie pour l'équipe Nady ou l'équipe Charly... Au dernier décompte, l'équipe de feu Charly mène dans la bataille de l'opinion publique. À quand la Web série?

Pendant ce temps, les vins ne sont plus achetables. Même si on voulait se faire une tête quant à la quantité résiduelle de magie dans les 2016 et les 2017, comment prévoyez-vous arriver à mettre la main sur des bouteilles???
Nul n'est censé ignorer la Loire! Glougueule.fr

Avatar du membre
jee27
Messages : 1713
Enregistré le : lun. 09 déc. 2013 20:25
Nom usager CellarTracker : jee27
Localisation : St-Laz
Contact :

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par jee27 » ven. 26 juin 2020 12:11

je pose la question aux connaisseurs de cette région (Françis entre autre) je me demandais s'il allait être possible dans le futur que d'autres producteurs puissent élevés leur qualité au niveau de Rougeard? Est-ce que les sols chez Rougeard sont la raison principale du succès des vins où si c'est l'expérience et le "feel" des gens en place qui les rendent si magiques? Il serait super que cette magie puisse être partagée avec d'autres...j'ai pris la chance en achetant du Guiberteau l'an passé bien hâte de voir ce que ça va donner à plus long terme mais à date j'ai grandement apprécié la qualité.
"Le vin, lors de la victoire je le mérite. Mais dans l'adversité, j'en ai besoin..." Napoléon Bonaparte

Bloc d'annonce

humilité
Messages : 28
Enregistré le : mer. 05 févr. 2020 12:09
Localisation : Montréal

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par humilité » ven. 26 juin 2020 12:56

jee27 a écrit :
ven. 26 juin 2020 12:11
je pose la question aux connaisseurs de cette région (Françis entre autre) je me demandais s'il allait être possible dans le futur que d'autres producteurs puissent élevés leur qualité au niveau de Rougeard?
Il y a d'autres producteurs, et nul doute qu'il y en aura davantage encore qui vont progresser dans la compréhension de leur terroir et l'amélioration de leur vignification dans les années à venir. La nature a horreur du vide... Mais Rougeard a eu le mérite de mettre cette partie de la Loire sur la map. La démonstration a été faite que cela ait possible. Et la magie réside dans la diversité des terroirs -et terroir inclut également le travail de l'homme- donc il ne devrait y avoir qu'un seul Rougeard mais plein d'autres vins tout aussi intéressants et uniques. Et c'est tant mieux, car je pense que les fous du vin, dans leur grande majorité, n'aiment pas la standardisation du vin. Il est vraisemblable que les vins que produira Antoine Foucault, son fils, sur ses terres seront différents de Rougeard mais dans le même sillage, avec la même philosophie.
On est riche des vins que l'on a partagés, pas de ceux que l'on a en cave.

Avatar du membre
Le cave à vins
Messages : 3001
Enregistré le : mar. 12 juin 2007 17:38
Localisation : Montréal

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par Le cave à vins » ven. 26 juin 2020 13:15

C'est une bonne question! Il serait difficile de faire un excellent vin sans un excellent terroir. Garbage in, garbage out. Il est cependant possible de faire un vin médiocre avec un excellent terroir. J'ai l'intime conviction que la main l'Homme joue un rôle primordial dans la réussite d'un vin. Un rôle au moins aussi grand que celui du terroir au sens restrictif. Cette influence est d'autant plus importante lorsque les décisions (au champ ou au chai) sont prises de façon instinctive, en fonction d'une expérience empirique transmise d'une personne à l'autre, et grandement influencée par le senti, et moins par la mesure, la science ou la systématisation. C'est un peu ce qui fait la magie et l'aura autour de ces vignerons, les Reynaud, Quintarelli, Foucault, Chave, Bonneau, B. Mascarello, Vatan... Lorque ces personnages plus grands que nature quittent, et qu'ils n'ont pas de relève formée dans le même moule, c'est clair qu'une partie de ce qui faisait le vin s'en va avec eux. Je suis en train de lire "Mes aventures dans le vignoble de France" de Kermit Lynch (merci Omar!). Je n'en suis qu'au quart, mais déjà l'auteur rapporte des exemples de domaines (que je je connaissais pas) dont l'intérêt des vins a grandement chuté après le départ d'un talentueux vigneron/vinificateur. Très intéressante lecture!

D'un autre côté, à quel point Rougeard est-il au dessus de la mêlée en Loire? À en croire les prix, de plusieurs têtes! Or, les 3-4 fois que j'ai participé à des dégustations à l'aveugle de cabernet franc ligérien d'un même millésime, Rougeard était dans le peloton. Le premier tiers certes, mais pas outrageusement dominant. Guiberteau (Arboises) y était aussi. Et Bernard Baudry (Grézeaux ou Croix Boissée). Et Jacky Blot (Butte Mi-Pente). Plus récemment, j'ai découvert avec plaisir les vins de Sylvain Dittière. Quant à Antoine Foucault, le dauphin éploré, je préfère ses blancs à ses rouges. Mais j'ai l'impression que comme les rouges de son père, ils ont besoin de temps. Il y a aussi son homonyme M. Sanzay. Une bouteille de son Poyeux 2010 a été l'un des meilleurs rouges de Loire que j'ai bu. Je n'ai cependant pas retrouvé la même magie dans les autres bouteilles, provenant pourtant de la même caisse...

Avant hier, j'ai débouché un vin blanc d'un lot Iegor acheté récemment. Vous savez la 11e bouteille, qui vous intéresse plus ou moins, mais qui vient avec le lot. Et bien ce Chardonnay sec toscan de 32 ans (1988!) montrait à peine une trace d'oxydation, et exhibait fièrement une jolie robe dorée. En pleine forme! Et passablement intéressant. J'ai eu beaucoup de plaisir avec cette bouteille, contre toute attente. Un Cabreo La Pietra Predicato del Muschio 1988 de Ruffino.

C'est compliqué le vin, et c'est pour ça que c'est l'fun!
Nul n'est censé ignorer la Loire! Glougueule.fr

Avatar du membre
jee27
Messages : 1713
Enregistré le : lun. 09 déc. 2013 20:25
Nom usager CellarTracker : jee27
Localisation : St-Laz
Contact :

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par jee27 » ven. 26 juin 2020 13:23

Le cave à vins a écrit :
ven. 26 juin 2020 13:15
Merci pour tes impressions très intéressant :!:
"Le vin, lors de la victoire je le mérite. Mais dans l'adversité, j'en ai besoin..." Napoléon Bonaparte

Hanibal
Messages : 2163
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par Hanibal » ven. 26 juin 2020 13:56

Le cave à vins a écrit :
ven. 26 juin 2020 13:15
J'ai l'intime conviction que la main l'Homme joue un rôle primordial dans la réussite d'un vin. Un rôle au moins aussi grand que celui du terroir au sens restrictif.
D'accord même je pense la main de l'Homme pourrait etre encore plus primordiale que le terroir.... regarde ce que Cedric Bouchard et Ulysse Collin ont fait...partir avec des parcelles que personne pensait fairais des bons champagnes et ils ont gagné le pari.
Jamais en vain...Toujours en Vin

humilité
Messages : 28
Enregistré le : mer. 05 févr. 2020 12:09
Localisation : Montréal

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par humilité » ven. 26 juin 2020 14:47

Le cave à vins a écrit :
ven. 26 juin 2020 13:15
C'est une bonne question! Il serait difficile de faire un excellent vin sans un excellent terroir. Garbage in, garbage out. Il est cependant possible de faire un vin médiocre avec un excellent terroir. J'ai l'intime conviction que la main l'Homme joue un rôle primordial dans la réussite d'un vin. Un rôle au moins aussi grand que celui du terroir au sens restrictif. Cette influence est d'autant plus importante lorsque les décisions (au champ ou au chai) sont prises de façon instinctive, en fonction d'une expérience empirique transmise d'une personne à l'autre, et grandement influencée par le senti, et moins par la mesure, la science ou la systématisation. C'est un peu ce qui fait la magie et l'aura autour de ces vignerons, les Reynaud, Quintarelli, Foucault, Chave, Bonneau, B. Mascarello, Vatan... Lorque ces personnages plus grands que nature quittent, et qu'ils n'ont pas de relève formée dans le même moule, c'est clair qu'une partie de ce qui faisait le vin s'en va avec eux. Je suis en train de lire "Mes aventures dans le vignoble de France" de Kermit Lynch (merci Omar!). Je n'en suis qu'au quart, mais déjà l'auteur rapporte des exemples de domaines (que je je connaissais pas) dont l'intérêt des vins a grandement chuté après le départ d'un talentueux vigneron/vinificateur. Très intéressante lecture!

D'un autre côté, à quel point Rougeard est-il au dessus de la mêlée en Loire? À en croire les prix, de plusieurs têtes! Or, les 3-4 fois que j'ai participé à des dégustations à l'aveugle de cabernet franc ligérien d'un même millésime, Rougeard était dans le peloton. Le premier tiers certes, mais pas outrageusement dominant. Guiberteau (Arboises) y était aussi. Et Bernard Baudry (Grézeaux ou Croix Boissée). Et Jacky Blot (Butte Mi-Pente). Plus récemment, j'ai découvert avec plaisir les vins de Sylvain Dittière. Quant à Antoine Foucault, le dauphin éploré, je préfère ses blancs à ses rouges. Mais j'ai l'impression que comme les rouges de son père, ils ont besoin de temps. Il y a aussi son homonyme M. Sanzay. Une bouteille de son Poyeux 2010 a été l'un des meilleurs rouges de Loire que j'ai bu. Je n'ai cependant pas retrouvé la même magie dans les autres bouteilles, provenant pourtant de la même caisse...

Avant hier, j'ai débouché un vin blanc d'un lot Iegor acheté récemment. Vous savez la 11e bouteille, qui vous intéresse plus ou moins, mais qui vient avec le lot. Et bien ce Chardonnay sec toscan de 32 ans (1988!) montrait à peine une trace d'oxydation, et exhibait fièrement une jolie robe dorée. En pleine forme! Et passablement intéressant. J'ai eu beaucoup de plaisir avec cette bouteille, contre toute attente. Un Cabreo La Pietra Predicato del Muschio 1988 de Ruffino.

C'est compliqué le vin, et c'est pour ça que c'est l'fun!
L'analyse plus poussée qui est faite est très juste.
On est riche des vins que l'on a partagés, pas de ceux que l'on a en cave.

Avatar du membre
Sam
Messages : 762
Enregistré le : mer. 29 déc. 2010 17:36
Localisation : Le chic Hochelag'

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par Sam » sam. 27 juin 2020 21:42

Discussion plus qu'intéressante!

Grand fan ici, mais ce changement de main a grandement diminué l'intérêt que j'avais pour le domaine...(De toute façon, les 2011 étaient les derniers vins sur lesquels j'ai pu mettre la main!) Et puis, même s'ils devenaient soudainement disponibles, je préfère dorénavant mettre mon argent chez Dittière et le fils de Charly.
Clairement, on trouve plusieurs domaines qui font de l'excellent boulot dans la région... Françis nous le dit depuis des années!
Un Porte St-Jean 2017 ouvert hier n'était certes pas un grand vin, il m'aura tout de même apporté un beau plaisir!
Faut quand même préciser que c'est son entrée de gamme et que c'est du négoce! En espérant voir ses grandes cuvées domaine arriver un jour sur nos tablettes!

Un très intéressant papier sur le sujet;
https://gregsherwoodmw.com/2019/02/21/s ... -rougeard/

Je dois tout de même avouer qu'un Poyeux 2008 ouvert le mois dernier m'a littéralement fait plier les genoux. Une grande bouteille. Un concentré d'umami. Très certainement le meilleur rouge Ligérien que j'aurai pu boire jusqu'à maintenant. Pas besoin de vous dire que je serai extrêmement patient avec mes quelques rares bouteilles qu'il me reste de l'ère Foucault... J'ai l'impression que dans quelques années, elles représenteront peut-être un peu l'équivalent des Trollat, Truchot, Verset et Gentaz-Dervieux d'aujourd'hui. Parce que pour moi, bien que les vins de Toublanc seront sûrement de grande qualité, le domaine a maintenant perdu son âme.


:Bonjour:

humilité
Messages : 28
Enregistré le : mer. 05 févr. 2020 12:09
Localisation : Montréal

Re: Rougeard sera plus pareil possiblement ?

Message par humilité » dim. 28 juin 2020 15:46

A titre d'info, la RVF a décerné une troisième étoile dans sa dernière édition 2020 du guide des meilleurs vins de France, au Domaine Collier, signe des
progrès accomplis par Antoine et Caroline Foucault depuis leur installation.
Les rouges, dont le fameux lit-dit Charpentrie où les vignes centenaires donnent naissance des cabernets francs profonds, offrent une texture d'une extraordinaire douceur, un bouquet subtil, mené par la touche d'austérité presque sauvage que l'on attend des grands vins du Saumurois. Ils ne sont pas sans rappeler le velouté infini des plus grands millésimes sculptés par Charly Foucault au Clos Rougeard
C'est assez élogieux comme commentaires !!! A valider si la ou les opportunités se présentent ...
On est riche des vins que l'on a partagés, pas de ceux que l'on a en cave.

Répondre