Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris.

Sujets généraux sur le vin.
.
Avatar du membre
FrancoisC
Messages : 477
Enregistré le : dim. 03 févr. 2013 10:42
Localisation : Montréal

Re: Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris

Message par FrancoisC » dim. 13 oct. 2013 12:30

Me semble que pour un thread dont le titre est
Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris.
vous en parlez pas mal...

Je déteste les Buzz publicitaires...


Vin pour tous et tous pour vin!

Avatar du membre
El Cid
Messages : 1952
Enregistré le : jeu. 21 avr. 2011 23:45
Nom usager CellarTracker : mduque
Localisation : Montréal

Re: Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris

Message par El Cid » dim. 13 oct. 2013 14:33

Goûté au Fronsac en aveugle contre un d'Agassac 2010. Le Fronsac ressort comme plus fruité, confituré. Un vin plus léger et facile. Définitivement moins intéressant. Est-ce que ça vaut 20$ ? Plus ou moins. Est-ce que j'en rachète ? Non.
L'âge s'améliore avec le vin...

acarone
Messages : 157
Enregistré le : dim. 25 janv. 2009 10:52

Re: Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris

Message par acarone » lun. 14 oct. 2013 11:29

"l y a un truc qui m'échappe. Je croyais que le processus pour faire entrer un vin à la SAQ était quelque chose comme:
1- La SAQ communique le fait qu'elle recherche un type de vin (ex: Français, Rouge, entre 15 et 20$, etc.)
2- Elle reçoit les bouteilles candidates des agences pour en faire l'analyse
3- Elle sélectionne la meilleure bouteille, selon ses critères (qualité, prix, capacité à faire la promotion, etc.)

Pourquoi Chartier a-t-il pu partir un concept de production de 4 nouvelles bouteilles (un projet d'au moins 2 ans) en ayant l'assurance que ses vins se retrouveraient sur les tablettes? Dans le fond, il était dans une situation de risque 0 ?? J'imagine qu'il y a des "projets spéciaux" qui passent un peu à côté des grandes balises.

En fait, je n'essaie pas de critiquer la situation ... j'essaie juste de comprendre ce qui s'est passé!"


That is the million dollar question. How was he able to bring in 4 wines from apparently different countries? And worse, how was he able to do it when the SAQ obliges most wines to have been on the market at least a year before (proving they are marketable). In the case of QC wines, the SAQ only procures wines that have had a one to two year track record, meaning already been sold elsewhere before entering the SAW distribution channel, as well as reviews, articles, medals etc...

favoritism within SAQ management? perhaps.

Avatar du membre
Alakazou
Messages : 1282
Enregistré le : mar. 25 mars 2008 23:41

Re: Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris

Message par Alakazou » lun. 14 oct. 2013 11:51

Très bon poin Acarone. Je ne connais pas toutes les réponses mais je sais qu'il est possible d'entrer a la SAQ par la porte arrière... c'est le cas en autre du Porto Cabral.

Par contre, le processus que tu décris est pour les produits réguliers en reconduction. Pour ce qui est des produits dans le magazine Cellier, la SAQ peut décider de ce quelle veut vendre et ce sans contrat de reconduction pour l'année suivante.

C'est ma compréhension... est-ce que au delas de cela il y a eu du favoritisme, je ne sais pas. Mais si j'étais la SAQ, c'est une décision facile á prendre... Un gros nom au Quebec qui lance son vin, c'est clair que ca va se vendre rapidement. Est-ce que cela va durer plus longtemps que Little Pinguin, cela reste a voir!

Avatar du membre
konquest
Messages : 1164
Enregistré le : dim. 18 nov. 2007 10:43
Nom usager CellarTracker : konquest
Localisation : Québec
Contact :

Re: Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris

Message par konquest » mar. 15 oct. 2013 8:58

Alakazou a écrit :Très bon poin Acarone. Je ne connais pas toutes les réponses mais je sais qu'il est possible d'entrer a la SAQ par la porte arrière... c'est le cas en autre du Porto Cabral.

Par contre, le processus que tu décris est pour les produits réguliers en reconduction. Pour ce qui est des produits dans le magazine Cellier, la SAQ peut décider de ce quelle veut vendre et ce sans contrat de reconduction pour l'année suivante.

C'est ma compréhension... est-ce que au delas de cela il y a eu du favoritisme, je ne sais pas. Mais si j'étais la SAQ, c'est une décision facile á prendre... Un gros nom au Quebec qui lance son vin, c'est clair que ca va se vendre rapidement. Est-ce que cela va durer plus longtemps que Little Pinguin, cela reste a voir!
C'est aussi que la SAQ était dans une situation un peu délicate. Imaginez les hauts cris si jamais elle avait décidé de ne pas commercialiser les vins de Chartier... Celui-ci aurait dû aller quand même les vendre, à la LCBO, aux États-Unis, en France, etc.

Ça aurait été un peu lorsque la SAQ a engagé James Suckling et que plusieurs se demandaient pourquoi ils n'ont pas fait affaire avec des critiques québécois...

Peu importe ce qu'on pense de Chartier ou de ses vins, la SAQ n'avait clairement pas le choix de commercialiser ces cuvées et s'est certainement arrangé à l'interne pour que ça arrive.
Rendez-moi visite sur mon site web!

Bloc d'annonce

Avatar du membre
BigJul
Messages : 4687
Enregistré le : lun. 24 mars 2008 19:51
Nom usager CellarTracker : BigJul23
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Re: Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris

Message par BigJul » mar. 15 oct. 2013 9:14

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Konquest... Je pense plutôt que le contraire s'applique : Chartier n'aurait pas créé ses vins si la SAQ n'avait pas embarquée. Faire entrer et distribuer de tels vins dans un marché libre comme les États-Unis ou la France relève de l'exploit.
Julien Martel
Burgoholic

mtaill
Messages : 1097
Enregistré le : mer. 03 oct. 2012 8:32
Localisation : Gatineau

Re: Personne ne parle des vins de Chartier ? Je suis surpris

Message par mtaill » sam. 22 févr. 2014 8:07

Il y aura des nouveaux vins de Chartier...

"Le vin rouge d’Espagne de François Chartier sera disponible dès la fin du mois de mars, mais le spécialiste des harmonies ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et annonce déjà l'arrivée le 5 mai prochain du Rosé Chartier, un vin de table provenant du Languedoc, en France. L'idée d'un vin mousseux est aussi évoquée par le passionné des harmonies, mais aucune date n'est avancée pour le moment."

http://www.journaldemontreal.com/2014/0 ... a-sa-gamme

Répondre