mythes et réalités sur la conservation du vin

Science du vin, encyclopédie, quiz, etc!
.
Avatar du membre
bedarddd
Messages : 1640
Enregistré le : jeu. 24 juil. 2014 22:12
Nom usager CellarTracker : B8D4RDDD
Localisation : Chaudière-Appalaches

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par bedarddd » dim. 15 nov. 2020 9:01

Concernant bouchon liège vs capsule vis, dans une dégustation organisée Chave organisée par M. Parent il y a environ 2-3 ans, en introduction il nous a été servi 2 bouteilles à l'aveugle, qui se sont avérées être : Château d'Agassac 2004 bouchon liège et Château d'Agassac 2004 capsule vis... résultat selon mon souvenir, l'appréciation des participants était partagée en faveur de chacune, mais tous reconnaissait que le ''capsule vis'' était un vin davantage sur le fruit et plus frais/vivant, alors que le bouchon liège démontrait une plus grande évolution mais pas nécessairement pour le mieux vis-à-vis son opposant.



Avatar du membre
pomelo
Messages : 2485
Enregistré le : mar. 11 nov. 2008 17:20
Nom usager CellarTracker : pomelo
Localisation : Gatineau

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par pomelo » lun. 16 nov. 2020 7:48

Pbergeron013 a écrit :
dim. 15 nov. 2020 8:27
humilité a écrit :
sam. 14 nov. 2020 19:52
Comme beaucoup d'entre vous, ce sujet m'intéresse.
Je viens encore de lire un article sur les expériences de conservation de vins en mer à plusieurs mètres de profondeur. Obscurité, température constante etc... mais surtout un taux d'humidité compris entre 95% et 100%. C'est la caractéristique différentielle principale par rapport à une cave classique.
Question : Pourquoi mettre en place une telle logistique qui a un coût bien plus élevé que dans une cave classique si un taux d'humidité bas n'affecte pas la conservation du vin ? ou si un taux élevé d'humidité n'était pas recherché pour s'assurer des conditions optimales de garde ?
:?:
Les expériences de conservation en mer c'est du marketing, pas des études sérieuses. Et la plupart démontrent qu'il en ressort des vins imbuvables, altérés. D'ailleurs au Québec, Philippe Lapeyrie l'a fait dans le fond du Lac St-Joseph avec Rock Voisine... la plupart des vins imbuvables après 10 mois au fond de l'eau. Les étiquettes inexistantes... par contre, un beau marketing pour son livre ;)
C'est peut-être le vin de Lapeyrie et Voisine qui au départ est imbuvable... :sick: :P

Pomelo
"On peut faire du vin bio sans avoir le cheveu long et fumer la moquette" -Patrice Lescarret

humilité
Messages : 197
Enregistré le : mer. 05 févr. 2020 12:09
Localisation : Montréal

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par humilité » lun. 16 nov. 2020 13:39

pomelo a écrit :
lun. 16 nov. 2020 7:48
Pbergeron013 a écrit :
dim. 15 nov. 2020 8:27
humilité a écrit :
sam. 14 nov. 2020 19:52
Comme beaucoup d'entre vous, ce sujet m'intéresse.
Je viens encore de lire un article sur les expériences de conservation de vins en mer à plusieurs mètres de profondeur. Obscurité, température constante etc... mais surtout un taux d'humidité compris entre 95% et 100%. C'est la caractéristique différentielle principale par rapport à une cave classique.
Question : Pourquoi mettre en place une telle logistique qui a un coût bien plus élevé que dans une cave classique si un taux d'humidité bas n'affecte pas la conservation du vin ? ou si un taux élevé d'humidité n'était pas recherché pour s'assurer des conditions optimales de garde ?
:?:
Les expériences de conservation en mer c'est du marketing, pas des études sérieuses. Et la plupart démontrent qu'il en ressort des vins imbuvables, altérés. D'ailleurs au Québec, Philippe Lapeyrie l'a fait dans le fond du Lac St-Joseph avec Rock Voisine... la plupart des vins imbuvables après 10 mois au fond de l'eau. Les étiquettes inexistantes... par contre, un beau marketing pour son livre ;)
C'est peut-être le vin de Lapeyrie et Voisine qui au départ est imbuvable... :sick: :P

Pomelo
:P
On est riche des vins que l'on a partagés, pas de ceux que l'on a en cave.

Avatar du membre
jee27
Messages : 1803
Enregistré le : lun. 09 déc. 2013 20:25
Nom usager CellarTracker : jee27
Localisation : St-Laz
Contact :

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par jee27 » lun. 16 nov. 2020 20:38

Pbergeron013 a écrit :
ven. 13 nov. 2020 7:30
Personnellement, j’ai opté pour le vins et depuis 2018, je place mes bouteilles debout.
Lorsque vous en aurez la chance svp nous envoyer une photo de votre cave avec vos centaines de bouteilles à la verticale franchement je n'ai jamais eu la chance de voir ça jusqu'à présent cela semble intéressant comme concept et l'expérience sera enrichissante pour la communauté. J'imagine que contrairement à la majorité des amateurs vous avez une cave énorme avec corridors à fin d'accéder à chacune des bouteilles, et pourquoi pas tant qu'à y être nous envoyer une vidéo lorsque vous accédez à la cave et marcher sur la pointe des pieds questions de ne pas déclancher une avalanche de bouteilles...

Finalement à bien y penser il serait préférable de vous concentrez sur vos fioles et flacons de laboratoire. :Bonjour:
"Le vin, lors de la victoire je le mérite. Mais dans l'adversité, j'en ai besoin..." Napoléon Bonaparte

Pbergeron013
Messages : 35
Enregistré le : lun. 09 nov. 2020 13:27
Localisation : Quebec

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par Pbergeron013 » mar. 17 nov. 2020 6:30

jee27 a écrit :
lun. 16 nov. 2020 20:38
Pbergeron013 a écrit :
ven. 13 nov. 2020 7:30
Personnellement, j’ai opté pour le vins et depuis 2018, je place mes bouteilles debout.
Lorsque vous en aurez la chance svp nous envoyer une photo de votre cave avec vos centaines de bouteilles à la verticale franchement je n'ai jamais eu la chance de voir ça jusqu'à présent cela semble intéressant comme concept et l'expérience sera enrichissante pour la communauté. J'imagine que contrairement à la majorité des amateurs vous avez une cave énorme avec corridors à fin d'accéder à chacune des bouteilles, et pourquoi pas tant qu'à y être nous envoyer une vidéo lorsque vous accédez à la cave et marcher sur la pointe des pieds questions de ne pas déclancher une avalanche de bouteilles...

Finalement à bien y penser il serait préférable de vous concentrez sur vos fioles et flacons de laboratoire. :Bonjour:
Quand tu vas à la SAQ où toutes les bouteilles sont debouts, tombent-elles à ton passage :D Effectivement, selon les données des rapports annuels de la SAQ, les pertes dues aux bris sont mineures, très mineures. De plus, il existe de très beaux systèmes avec les bouteilles placées entre 65-70 degrés où le vin ne touchent pas au liège.

Pourquoi normaliser les choses, où juger. ..chacun a droit à sa vision des choses non? Ce sont de simples réflexions pour, selon moi, faire tomber de vieux mythes et montrer que parfois suivre le gourou et croire tout ce qu'il dit et écrit n'est pas la seule idée valable. Le gourou ici représente l'industrie du vin.

Désolé Jee27, mais tu es qui pour juger de ma cave?

Je ne suis pas ici pour me pavaner, je respecte l'opinion des autres et je n'attaque pas personnellement ceux qui ne pensent pas comme moi. Enjoy ton vin aux corklines Jee.

Bloc d'annonce

BURGSLAB
Messages : 18
Enregistré le : mer. 04 sept. 2019 13:28
Nom usager CellarTracker : SLAB
Localisation : Montréal

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par BURGSLAB » mar. 17 nov. 2020 19:51

Je respecte ton opinion sur le sujet ainsi que tes recherches des études publiées mais les bouteilles en SAQ ne sont pas debout pour la garde mais plus pour une vente rapide dans des supports peu couteux (tablettes en métal)
D'ailleurs, les bouteilles de valeur qui demeurent plus longtemps en succursale restent couchées dans des celliers réfrigérés.

Je serais aussi curieux de voir ta cave car placer des bouteilles à la verticale doit prendre énormément d'espace.
C'est possible je suppose mais j'ai de la difficulté à le conceptualiser.

Merci. Bon sujet.

Pbergeron013
Messages : 35
Enregistré le : lun. 09 nov. 2020 13:27
Localisation : Quebec

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par Pbergeron013 » mer. 18 nov. 2020 8:09

BURGSLAB a écrit :
mar. 17 nov. 2020 19:51
Je respecte ton opinion sur le sujet ainsi que tes recherches des études publiées mais les bouteilles en SAQ ne sont pas debout pour la garde mais plus pour une vente rapide dans des supports peu couteux (tablettes en métal)
D'ailleurs, les bouteilles de valeur qui demeurent plus longtemps en succursale restent couchées dans des celliers réfrigérés.

Je serais aussi curieux de voir ta cave car placer des bouteilles à la verticale doit prendre énormément d'espace.
C'est possible je suppose mais j'ai de la difficulté à le conceptualiser.

Merci. Bon sujet.
Il existe des supports à vin à 70 degrés ainsi que des tablettes pour le 90 degrés, placées sur des supports, selon le même principe qu'un support à vin bouteilles couchés. 13 bouteilles au 42 pouces de large et 104 bouteilles de haut sur un côté et possibilité de mettre des supports centraux dans la pièce (support plafond-plancher) avec 208 bouteilles par section (sur les 2 côtés d'un même rack. Dans ma pièce, il est entré facilement 10 sections de 104 incluant 2 sections centrales recto-verso. En plus de tablettes pour bouteilles à 90 degrés +/- 40 bouteilles par tablettes x 5. Total 1 240 espaces et aucun danger. Voilà un lien https://lavieillegarde.com/realisations/pf-changs/ pour vous inspirer.

fonterutoli
Messages : 273
Enregistré le : mer. 03 nov. 2010 7:52
Localisation : Nord-Est

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par fonterutoli » mer. 18 nov. 2020 8:25

Y'a définitivement une perte d'espace. Avec l'espace que j'ai je dirais que je rentrerais entre 30% et 40% (Gros max) de ce que j'ai présentement!

Avatar du membre
jee27
Messages : 1803
Enregistré le : lun. 09 déc. 2013 20:25
Nom usager CellarTracker : jee27
Localisation : St-Laz
Contact :

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par jee27 » mar. 01 déc. 2020 11:48

Pbergeron013 a écrit :
mer. 18 nov. 2020 8:09
BURGSLAB a écrit :
mar. 17 nov. 2020 19:51
Je respecte ton opinion sur le sujet ainsi que tes recherches des études publiées mais les bouteilles en SAQ ne sont pas debout pour la garde mais plus pour une vente rapide dans des supports peu couteux (tablettes en métal)
D'ailleurs, les bouteilles de valeur qui demeurent plus longtemps en succursale restent couchées dans des celliers réfrigérés.

Je serais aussi curieux de voir ta cave car placer des bouteilles à la verticale doit prendre énormément d'espace.
C'est possible je suppose mais j'ai de la difficulté à le conceptualiser.

Merci. Bon sujet.
Il existe des supports à vin à 70 degrés ainsi que des tablettes pour le 90 degrés, placées sur des supports, selon le même principe qu'un support à vin bouteilles couchés. 13 bouteilles au 42 pouces de large et 104 bouteilles de haut sur un côté et possibilité de mettre des supports centraux dans la pièce (support plafond-plancher) avec 208 bouteilles par section (sur les 2 côtés d'un même rack. Dans ma pièce, il est entré facilement 10 sections de 104 incluant 2 sections centrales recto-verso. En plus de tablettes pour bouteilles à 90 degrés +/- 40 bouteilles par tablettes x 5. Total 1 240 espaces et aucun danger. Voilà un lien https://lavieillegarde.com/realisations/pf-changs/ pour vous inspirer.
Merci du lien fort intéressant comme concept pour un restaurant et l'effet visuel est superbe. Je ne vois pas de problème avec ce concept lorsque le taux de roulement des bouteilles est élevé mais pour des bouteilles de garde dans une cave personnelle c'est autre chose je ne prendrais pas cette chance. Par contre nul besoin de nous inspirer avec ces photos nous attendons toujours de voir les vôtres :|
"Le vin, lors de la victoire je le mérite. Mais dans l'adversité, j'en ai besoin..." Napoléon Bonaparte

Avatar du membre
stonewell
Messages : 3457
Enregistré le : ven. 01 sept. 2006 21:53
Localisation : Québec

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par stonewell » ven. 04 déc. 2020 10:35

DOIT-ON CONSERVER LES BOUTEILLES DE MOUSSEUX DEBOUT OU COUCHÉES ?

''On doit absolument les coucher, car le bouchon de liège doit être humecté par le vin. Sinon, il s'assèche et laisse échapper le gaz carbonique''.

- GUÉNAËL REVEL, Sommelier, journaliste et auteur spécialisé dans le vin et les alcools, aussi connu sous le nom de Monsieur Bulles

Pbergeron013
Messages : 35
Enregistré le : lun. 09 nov. 2020 13:27
Localisation : Quebec

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par Pbergeron013 » sam. 05 déc. 2020 6:21

stonewell a écrit :
ven. 04 déc. 2020 10:35
DOIT-ON CONSERVER LES BOUTEILLES DE MOUSSEUX DEBOUT OU COUCHÉES ?

''On doit absolument les coucher, car le bouchon de liège doit être humecté par le vin. Sinon, il s'assèche et laisse échapper le gaz carbonique''.

- GUÉNAËL REVEL, Sommelier, journaliste et auteur spécialisé dans le vin et les alcools, aussi connu sous le nom de Monsieur Bulles
A-t'il des références à ses dires? Et des références crédibles, pas des références d'autres journalistes.

Pbergeron013
Messages : 35
Enregistré le : lun. 09 nov. 2020 13:27
Localisation : Quebec

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par Pbergeron013 » sam. 05 déc. 2020 6:33

stonewell a écrit :
ven. 04 déc. 2020 10:35
DOIT-ON CONSERVER LES BOUTEILLES DE MOUSSEUX DEBOUT OU COUCHÉES ?

''On doit absolument les coucher, car le bouchon de liège doit être humecté par le vin. Sinon, il s'assèche et laisse échapper le gaz carbonique''.

- GUÉNAËL REVEL, Sommelier, journaliste et auteur spécialisé dans le vin et les alcools, aussi connu sous le nom de Monsieur Bulles
Voilà en réponse à M. Bulles... un quote qui vient de l'Union des Producteurs de Champagnes... : "Le stockage "bouteilles debout" ou "bouteilles couchées" se révèle d’une importance moindre pour les vins effervescents. La pression existant dans la bouteille permet en effet au bouchon de rester toujours parfaitement humidifié et donc de rester souple et efficace, que les bouteilles soient couchées ou debout. Certains considèrent même que la position debout présente l’avantage d’éviter le contact du bouchon et du vin en limitant ainsi le risque de lui transmettre un goût désagréable."

Avatar du membre
pomelo
Messages : 2485
Enregistré le : mar. 11 nov. 2008 17:20
Nom usager CellarTracker : pomelo
Localisation : Gatineau

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par pomelo » sam. 05 déc. 2020 9:33

Pbergeron013 a écrit :
sam. 05 déc. 2020 6:33
stonewell a écrit :
ven. 04 déc. 2020 10:35
DOIT-ON CONSERVER LES BOUTEILLES DE MOUSSEUX DEBOUT OU COUCHÉES ?

''On doit absolument les coucher, car le bouchon de liège doit être humecté par le vin. Sinon, il s'assèche et laisse échapper le gaz carbonique''.

- GUÉNAËL REVEL, Sommelier, journaliste et auteur spécialisé dans le vin et les alcools, aussi connu sous le nom de Monsieur Bulles
Voilà en réponse à M. Bulles... un quote qui vient de l'Union des Producteurs de Champagnes... : "Le stockage "bouteilles debout" ou "bouteilles couchées" se révèle d’une importance moindre pour les vins effervescents. La pression existant dans la bouteille permet en effet au bouchon de rester toujours parfaitement humidifié et donc de rester souple et efficace, que les bouteilles soient couchées ou debout. Certains considèrent même que la position debout présente l’avantage d’éviter le contact du bouchon et du vin en limitant ainsi le risque de lui transmettre un goût désagréable."
T'as déjà visité les caves de Champagne? Ils gardent leurs bouteilles debout???

Question subsidiaire: Es-tu anti-vaccin? Anti-masque? Complotiste? :|
Je dis ça comme ça...

Pomelo
"On peut faire du vin bio sans avoir le cheveu long et fumer la moquette" -Patrice Lescarret

Pbergeron013
Messages : 35
Enregistré le : lun. 09 nov. 2020 13:27
Localisation : Quebec

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par Pbergeron013 » sam. 05 déc. 2020 14:41

pomelo a écrit :
sam. 05 déc. 2020 9:33
Pbergeron013 a écrit :
sam. 05 déc. 2020 6:33
stonewell a écrit :
ven. 04 déc. 2020 10:35
DOIT-ON CONSERVER LES BOUTEILLES DE MOUSSEUX DEBOUT OU COUCHÉES ?

''On doit absolument les coucher, car le bouchon de liège doit être humecté par le vin. Sinon, il s'assèche et laisse échapper le gaz carbonique''.

- GUÉNAËL REVEL, Sommelier, journaliste et auteur spécialisé dans le vin et les alcools, aussi connu sous le nom de Monsieur Bulles
Voilà en réponse à M. Bulles... un quote qui vient de l'Union des Producteurs de Champagnes... : "Le stockage "bouteilles debout" ou "bouteilles couchées" se révèle d’une importance moindre pour les vins effervescents. La pression existant dans la bouteille permet en effet au bouchon de rester toujours parfaitement humidifié et donc de rester souple et efficace, que les bouteilles soient couchées ou debout. Certains considèrent même que la position debout présente l’avantage d’éviter le contact du bouchon et du vin en limitant ainsi le risque de lui transmettre un goût désagréable."
T'as déjà visité les caves de Champagne? Ils gardent leurs bouteilles debout???

Question subsidiaire: Es-tu anti-vaccin? Anti-masque? Complotiste? :|
Je dis ça comme ça...

Pomelo
Je suis pro-vaccins, pro-masques et même pro-changements au lieu d'être bouché... parfois les mythes sont là pour être discutés. L'Idée M. Pomelo est que les chais sont faits pour garder les bouteilles couchées, question de logique et pratique (espace et sécurité). La science, elle, évolue toujours et voilà que la découverte de molécules dans le liège remettent en question l'impact réel sur changement de goût du vin lorsque mis en contact sur une certaine période. Pour cela faut faire des études randomisées, sérieuses et pas juste penser... comparer de mêmes bouteilles couchées ou debout à la même température et conditions pour +/-4-5 ans... et ainsi démontrer les effets réels et non ésotériques sur le vin.

Avatar du membre
Andrel
Messages : 2176
Enregistré le : mar. 10 juin 2008 14:03
Localisation : Ste-Dorothée

Re: mythes et réalités sur la conservation du vin

Message par Andrel » sam. 05 déc. 2020 18:32

Pbergeron013 a écrit :
sam. 05 déc. 2020 6:33
Certains considèrent même que la position debout présente l’avantage d’éviter le contact du bouchon et du vin en limitant ainsi le risque de lui transmettre un goût désagréable."
Certains croient aussi aux licornes. S'il y a des TCA sur un bouchon, que la bouteille soit debout ou couchée, le vin en sera affecté.

ANdré
La chimie le confirme: l'alcool est une solution.

Répondre